Des occupants de parcelles de terrain s’activent dans la forêt d’eucalyptus de Kintélé

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Ils avaient été mis en garde contre toute occupation anarchique de la forêt d’eucalyptus, au niveau du péage de Kintélé, sur la route nationale n°2, au Nord de Brazzaville. On y assiste, malheureusement, à une intense activité de vente de parcelles et de construction d’édifices sur ledit site. Bientôt, des maisons vont y pousser, si elles n’ont pas déjà poussé, comme par enchantement, mettant en relief les noms des néo-acquéreurs. On dit que les indécrottables propriétaires fonciers seraient en train de brader cette zone, pour avoir gagné un procès contre l’Etat. En tout cas, la forêt d’eucalyptus de Kintélé est menacée de disparition. Le Ministère des affaires foncières et du domaine public et le Ministère de l’économie forestière et du développement durable semblent ignorer ce phénomène, alors qu’il est encore temps d’empêcher les fameux occupants à faire disparaître cette forêt de Kintélé.

 

Informations supplémentaires