De l’autre côté du Djoué, on réclame la reprise de la traversée en pirogue

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Depuis le 4 avril dernier, à cause des turbulences politiques qu’a connus la capitale congolaise, les agents de la Force publique interdisent la traversée en pirogue sur la rivière Djoué, à Kinsoundi, un quartier de Makélékélé, le premier arrondissement de Brazzaville. Selon ces agents de la force publique, il s’agirait de réduire le nombre d’accès des ninjas-nsiloulou à Brazzaville. Cela oblige, malheureusement, les habitants des quartiers Moussosso, Vouela, Mayanga, etc., notamment les élèves et les travailleurs, de faire le contour, à pied ou en bus, vers le pont du Djoué, pour se rendre en ville. Plus de deux mois après, nombreux estiment qu’on continue de les pénaliser injustement, alors que la situation politique s’est stabilisée dans la capitale. Ils demandent que soit autorisée de nouveau la traversée du Djoué en pirogue.

Informations supplémentaires