A Pointe-Noire, la police décidée à mettre les bandits hors d’état de nuire

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans la capitale économique, Pointe-Noire, l’opération de police «Araignée II», lancée le 21 novembre 2015, commence à donner ses fruits, car la police est décidée à s’occuper des bandits qui mettent la vie des paisibles citoyens en danger. En l’espace de quelques jours, elle a mis la main sur deux groupes de bandits. Le premier groupe, constitué de six présumés malfrats, âgés entre 16 et 25 ans, a été arrêté la semaine passée au quartier Culotte, situé à Mvoumvou, le deuxième arrondissement. On les a appréhendés en possession d’armes blanches, notamment des machettes, des bouteilles en verre, des gourdins et des couteaux. Ils s’illustraient, tristement, par des actes de vandalisme et de braquage des passants dans le quartier. Leur arrestation a été rendue possible grâce à la collaboration des habitants du quartier, lesquels ont transmis à la police des informations les concernant. Dans la même semaine, quatre autres bandits ont été appréhendés et présentés à la presse. Ils attiraient leurs victimes dans certains quartiers périphériques de la ville, notamment Patra, Mongo-Mpoukou, Mpaka, Tchiali. Les présumés malfrats seront présentés devant le procureur de la République, ont promis les responsables de la police.

Informations supplémentaires