Radio Pointe-Noire a vraiment besoin d’une cure de jouvence

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La radio interdépartementale de Pointe-Noire, logée dans un bâtiment vétuste, depuis 1968, se trouve, aujourd’hui, dans un état de délabrement très avancé. Cette radio ne dispose pas de moyen roulant. Quand il y a coupure d’électricité, dans la ville, elle cesse d’émettre, jusqu’à ce que l’électricité soit rétablie, car ne disposant pas de groupe électrogène. Les journalistes travaillent avec un matériel vétuste. Le studio est mal éclairé n’est pas climatisé. Quand il pleut, le travail s’arrête, le personnel est en congé technique. Et pour cause? Les eaux de pluie des villas construites aux alentours, envahissent et remplissent son enceinte, comme il n’y a pas de canalisation. L’eau atteint, parfois, le niveau des genoux. Du coup, il n’y a pas d’accès. Par ailleurs, le Congo, comme le reste des pays du monde, s’apprête à basculer dans les ondes numériques (l’échéance est fixée à 2015), le personnel de Radio Pointe-Noire risque d’être plongé dans un déphasage technique qui ne dit pas son nom, si rien n’est entrepris, pour moderniser cette radio locale.

Informations supplémentaires