Sélectionner une page

Impôts : Moderniser les sites de traitement et mieux contrôler la collecte

Impôts : Moderniser les sites de traitement et mieux contrôler la collecte

Dans le but d’accélérer le rythme de modernisation des services des impôts, Ludovic Ngatsé, ministre délégué au Budget, en présence de Ludovic Itoua, directeur général des impôts, a visité mardi 12 janvier 2021 quatre sites où seront implantés des mini hôtels des impôts: à Makélékélé, Mfilou et Talangaï. Il s’est assuré du démarrage effectif des travaux. Les bâtiments construits seront de deux niveaux (R+2) et comprendront le Trésor, les services des impôts et l’enregistrement des timbres, pour faciliter la décentralisation.

Démarrés en décembre dernier, ces travaux s’exécutent normalement par les sociétés BRCC pour le premier site à Makélékélé; BCC pour le deuxième site à Mfilou et Général des travaux et aménagements (GTA) à Talangaï pour le 3e site. Ils prendront fin en mai ou juin prochain. Dans chaque centre, il y aura une banque, pour que désormais les contribuables ne payent pas aux mains des fonctionnaires, mais directement à la banque. La centralisation au niveau du Trésor se fera aussi de la manière la plus aisée, a indiqué Ludovic Ngatsé. Les bâtiments seront livrés avec toutes les commodités: système d’information, réseau informatique, bureaux aux normes et banque. De n’importe où, le client peut payer ses impôts avec son compte bancaire. Mais 90% des contribuables sont des particuliers et des petits commerçants qui ne maîtrisent pas toutes ces technologies. Ils continueront à payer à l’agence des impôts qui aura en son sein une banque pour recevoir de l’argent et le mettre sur le compte de l’Etat.
Le ministre des Finances Calixte Nganongo, selon Ludovic Ngatsé, a entrepris depuis trois ans des travaux énormes de construction informatique, d’implémentation des logiciels comme le Système intégré de gestion des finances publiques (SIGFIP) et le e-tax. «Ces logiciels fonctionnent aujourd’hui et tout cela ne pourra être réellement en pleine utilisation que si on a des services des impôts qui fonctionnent correctement. Ce que nous sommes en train de faire c’est de moderniser les sites de traitement d’information et de collecte d’impôts», a précisé Ludovic Ngatsé.
Dans la loi de finance signée par le président de la République le 31 décembre dernier, il y a beaucoup de facilités qui sont accordées aux entreprises, a soutenu le ministre délégué au Budget. «Quand vous créer votre entreprise, vous avez la possibilité d’être exonérés pendant deux ans sans payer les impôts et les taxes, mais à condition de suivre les procédures qui sont prescrites par la loi de finance. Nous devons avoir des services des impôts qui soient aux normes et dignes du Congo du 21e siècle», a-t-il confié.
A noter que des mini hôtels d’impôts sont également en construction à Pointe-Noire, Nkayi, Sibiti et Oyo, et seront prêts dans un délai de cinq mois. A Ouesso, un grand centre est en construction et sera terminé dans six mois.

A.N’K-K

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 février 2021 21 h 53 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (119 878)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 168)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 670)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 1 237
  • 2 584
  • 68 945
  • 4 février 2021
porta. Lorem efficitur. eget id mattis fringilla quis, quis leo commodo