Sélectionner une page

ILE MBAMOU : Les électeurs orphelins du député André Nyanga Elenga

ILE MBAMOU : Les électeurs orphelins du député  André Nyanga Elenga

L’Assemblée nationale a terminé l’année 2020 sous le choc, avec le décès inopiné du député de l’île Mbamou André Nyanga Elenga. Pendant deux législatures, il figurait parmi les élus du peuple à l’hémicycle.

Dans sa circonscription électorale, il était très proche de ses mandants et considéré comme l’homme providentiel, à cause de ses multiples actions philanthropiques. Décédé le 30 décembre 2020 à Brazzaville, il y a été inhumé le jour suivant, au cimetière du Centre-ville. Il laisse une veuve et des enfants.
Directeur général de l’ex-Office national de l’emploi et de la main d’œuvre (ONEMO) qu’il a dirigé des années durant, André Nyanga Elenga était originaire du district d’Ollombo, dans le département des Plateaux. Il faisait partie des hauts cadres du coin. Mais, son attachement à l’île Mbamou a fini par sceller un mariage entre lui et les populations de cette sous-préfecture située à quelques encablures de Brazzaville, bordée par le fleuve Congo. A Lissanga, siège de la sous-préfecture et dans les villages de l’île, il a mené plusieurs réalisations, notamment dans le domaine de l’éducation avec la construction des écoles. Ces derniers temps, il était engagé dans le projet de construction d’un hôpital en plein cœur du poste administratif.
La mort d’André Nyanga Elenga a plongé les habitants de l’île Mbamou dans le désarroi. Beaucoup d’entre eux sinon tous gardent de lui des souvenirs inoubliables. Dans la mémoire des filles et fils de l’île, il est celui qui a marqué les gens de tous âges. Au niveau local, il incarnait avec fierté le Parti congolais du travail (PCT) dont il était grand artisan, en sa qualité de membre du Comité central. L’ancien président du comité de village, Kibiassi Madienguela que nous avons rencontré vendredi 29 janvier 2021 à l’île Mbamou évoque la mémoire de l’homme qu’il a côtoyé: «Il était président du comité du parti et membre du Comité central élu lors du 5ème Congrès ordinaire du parti. Il a beaucoup travaillé pour l’île. Il a fait des forages ainsi que l’installation électrique parce qu’il avait au moins deux groupes électrogènes. En réalité nous avons perdu quelqu’un qui aimait vraiment l’île, pourtant il n’y était pas natif». Et d’ajouter: «A l’Assemblée nationale, il a siégé pendant quelques mois puisque c’est son suppléant qui siégeait quand il était directeur général de l’ONEMO. C’est seulement lorsqu’il est allé à la retraite qu’il a commencé à siéger; il n’a même pas fait six mois».
Dans la vie associative, le député de l’île Mbamou était également très actif. Leader de plusieurs groupes folkloriques, il était par ailleurs membre des «Salvadoriens», une association regroupant les anciens élèves du lycée Salvador Allendé de Makoua dans la Cuvette, à laquelle il avait adhéré en 2010. Pour lui rendre hommage, cette association présidée par Auxence Léonard Okombi, coordonnateur du Projet de développement des compétences pour l’employabilité (PDCE), qui fut son adjoint à l’ex-ONEMO, a organisé une messe en sa mémoire le 8 janvier 2021. Elle était célébrée en l’église Sainte Bernadette de Casis à Mikalou (Brazzaville) par l’abbé Gervais Protais Yombo, curé de la paroisse Notre-Dame d’Oyo et aumônier des Salvadoriens.

Aristide Ghislain NGOUMA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 février 2021 20 h 57 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (119 842)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 145)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 656)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 208
  • 2 584
  • 68 916
  • 4 février 2021
ut elit. facilisis Praesent nec libero tempus sit Curabitur