Sélectionner une page

HOMMAGE A L’ABBE ALPHONSE RUFIN SIMPLICE MBANI : C’est quoi le travail du prêtre?

L’évêque de Nkayi a trouvé les mots justes: l’abbé Rufin Simplice MBANI est mort le 11 décembre 2020 des suites d’un accident du travail. C’est quoi le travail du prêtre?
Larousse décline le travail comme étant une activité professionnelle régulière et rémunérée; une activité de l’homme appliquée à la production, à la création, à l’entretien de quelque chose. C’est une activité déployée pour accomplir une tâche, parvenir à un résultat.
Un accident du travail induit la responsabilité civile ou pénale de l’employeur. Qui est l’employeur du prêtre et pour quel salaire? Un accident du travail implique des indemnisations. Qui dédommagera la famille biologique du prêtre?
C’est quoi le travail du prêtre? Est-ce enseigner, sanctifier et gouverner, trois fonctions christologiques qui font de lui prophète, roi et prêtre?
C’est quoi le travail du prêtre? Est-il synonyme de suivre le Christ en faisant passer à l’arrière-plan les devoirs d’état et les contingences de la vie? Même si Jésus dit: «Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts» (Mt 8, 22), l’abbé Rufin ne s’est tout de même pas empêché d’assurer lui-même, plus d’une fois, le transfert des dépouilles des parents de prêtres.
C’est quoi le travail du prêtre? Est-ce s’exposer comme des bêtes sauvages dans les parcs zoologiques? Est-ce, en mal de sensation, étaler sur les réseaux sociaux sa personne et ce qu’on fait, jusqu’à ce qu’on mange en faisant saliver inutilement les personnes qui tirent le diable par la queue?
C’est quoi le travail du prêtre? Commenter à longueur de journées les commentaires postés sur Internet? C’est quoi le travail du prêtre? Répondre favorablement, comme Matthieu, à l’appel du Seigneur: «Suis-moi!» (Mt 9, 9)? L’abbé Mbani a compris que la prêtrise est davantage un état de vie qu’un métier comme les autres.
Rentré d’Italie, il est nommé économe de son diocèse; un poste qui hélas a perdu bien des âmes. «A quoi sert-il de gagner l’univers entier si l’on venait à perdre son âme?» (Lc 9, 25).
Lecas Atondi Monmondjo a déclaré, à tort ou à raison, que le rêve de tout congolais est d’être devant une caisse … pour la vider. Persuadé qu’aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l’a engendré, l’abbé Rufin Mbani impulse des changements dans le sens d’une orthodoxie financière et de la transparence économique, et ce nonobstant des résistances qui se faisaient jour. Au bout de quelques mois, il jette l’éponge.
Pour un poste tant convoité, un de perdu et quatre-vingt-dix-neuf de gagnés!
C’est quoi le travail du prêtre? Démissionner avec fracas … comme l’a conseillé un prêtre congolais dans un livre retentissant sur la démission?
Nul n’est prophète en son pays? Voici l’abbé Rufin à Sainte Odile de Zanaga, une paroisse redoutée de tous, car assimilée à l’enfer. Après avoir sué eau et sang, il la transforme en petit paradis: centre de santé, collège avec internat, maraîchage sur des hectares; tout cela avec l’appui de ses amis italiens. Il s’était tellement approprié la localité de Zanaga qu’il a projeté y passer ses derniers jours de prêtre à la retraite. Aussi, en concomitance avec les travaux de la paroisse, a-t-il bâti sa maison qu’il m’a fait visiter. Malheureusement, le destin en a décidé autrement. Il n’a même pas atteint la barre de 50 ans.
Il s’est démarqué pour se faire remarquer et cela n’a pas été du goût de tout le monde. D’où la campagne de dénigrement qu’on a enclenché contre lui. On ne jette des pierres que sur un arbre qui produit des fruits. C’est connu et le prêtre en a fait les frais. On ricane de lui. Il est perçu comme un homme d’affaires qui sacrifierait la pastorale classique: difficile de faire la part de choses entre ce qui lui appartient en propre et ce qui revient à la paroisse. D’où des commentaires surréalistes qu’on a émis: il fait cela pour être évêque, comme si tous les évêques sont des bâtisseurs ou tous les bâtisseurs deviennent évêques; a-t-il étudié à l’étranger pour venir se lancer dans le maraîchage et l’agro-pastorale comme les fidèles laïcs?
On croira en lui lorsqu’il effectuera les mêmes prouesses d’ordre économique et infrastructurel ailleurs que chez lui. En somme, le maçon au pied du mur!
A ce state-ci, il est loisible de penser au Christ à qui l’on exigeait des signes de sa filiation divine; le même Christ Jésus qui a envoyé ses disciples proclamer la Bonne Nouvelle du salut, sachant que ceux-ci seraient aux prises avec pas mal de difficultés. «Je vous envoie, dit le Nazôréen, comme des brebis au milieu des loups; soyez donc rusés comme les serpents et candides comme les colombes (…) Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent tuer l’âme» (Mt 10, 16).
C’est quoi le travail du prêtre?
D’une paroisse à l’autre, d’un coin reculé à un autre plus enclavé, voici l’abbé Rufin Mbani à Notre-Dame des Victoires de Bambama. Le bâtisseur reprend du service. Petit à petit, le coton devient pagne. Grâce au courage manifeste et à l’intelligence innovante du prêtre, l’obscure paroisse est transformée en un foyer rayonnant où on se plaît. L’éloignement des grandes voies de communication qui fit longtemps apparaître la localité, dans l’imaginaire de bien de prêtres, comme un enfer, relèvera bientôt du passé. La paroisse a désormais une âme. C’est au cours de ses multiples travaux que le prêtre est fauché brutalement. Accident du travail.
C’est quoi le travail du prêtre?
Est-ce être un serviteur quelconque comme le mentionne Jésus: «Quand vous avez fait tout ce qui vous était ordonné, dites: Nous sommes des serviteurs quelconques. Nous avons fait seulement ce que nous devions faire» (Lc 17, 10) ? En tout cas, l’abbé Rufin Mbani a fait ce qu’il avait à faire, de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa force. A chacun donc d’apporter sa pierre à l’avènement du Royaume! Que chacun fasse son travail et les vaches seront bien gardées, comme on dit.
Je viens d’accomplir mon travail de prêtre en rendant hommage à un homme de Dieu fier et heureux d’œuvrer dans la vigne du Seigneur comme prêtre.
C’est quoi le travail du prêtre?

Martin MUSSWALU

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

25 février 2021 14 h 09 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (120 476)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 509)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 910)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 10 384
  • 1 340
  • 75 912
  • 4 février 2021
tristique suscipit justo vel, sed risus commodo quis, nec Praesent