Sélectionner une page

GUINEE : Alpha Condé s’obstine, l’opposition se déchire

GUINEE : Alpha Condé s’obstine, l’opposition se déchire

Candidat à sa propre succession, le Président Alpha Condé a tenu coûte-que-coûte à briguer un troisième mandat. Il a balayé d’un revers de la main les revendications de l’opposition en passant au forceps et foulant au pied le mot d’ordre du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) qui a multiplié des manifestations pour lui barrer la route. Conséquence: mort d’hommes et dégâts matériels. Au final, un référendum a été «imposé» au peuple question de déboulonner les verrous de la Constitution jusqu’ici en vigueur.

Face à Alpha Condé, une frange de l’opposition qui a choisi de maintenir la stratégie du boycott et qui digère mal la décision du légendaire opposant Cellou Dalein Diallo, son chef de file, de se présenter à la présidentielle d’octobre. Ainsi, le Président guinéen essaie de rassembler le plus largement possible.
Depuis que Cellou Dalein Diallo a coupé le cordon avec son mentor politique Lansana Conté, en 2006, il n’a qu’une chose en tête: présider aux destinées de la Guinée. Et ce n’est pas le contexte socio-politique actuel qui va freiner son élan. Président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), il a dimanche 6 septembre 2020, pris ses alliés du FNDC à contre-pied en officialisant sa candidature pour le scrutin présidentiel du 18 octobre prochain. Au total douze candidats seront face au Président sortant pour briguer la magistrature suprême. Parmi eux, deux favoris: le Président sortant, Alpha Condé, 82 ans, et l’opposant Cellou Dalein Diallo. La plupart des opposants politiques du pays ont décidé de boycotter cette présidentielle. Aussi, la candidature du leader de l’UFDG passe-t-elle mal, auprès du collectif de l’opposition regroupé au sein du FNDC qui l’a exclu de ses rangs.
Cellou Dalein Diallo, à travers sa candidature, provoque une «première secousse d’envergure dans l’opposition politique guinéenne, dont les répliques vont sans doute se ressentir au sein des partis pris individuellement». Mais, d’aucuns estiment qu’entre «les deux hommes persiste une soif inextinguible d’en découdre».
Démocrate reconnu pendant longtemps lorsqu’il fut opposant, l’actuel Président guinéen a épousé le costume de tant d’autres dirigeants du continent qui, une fois au pouvoir, n’entendent plus d’autre son que celui de demeurer le plus longtemps au pouvoir.

Aristide Ghislain NGOUMA

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

26 septembre 2020, 03: 44

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (22 406)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (10 149)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (7 081)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 32
  • 22 964
  • 1 923
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
libero id, Aenean commodo in dapibus Praesent justo venenatis