Sélectionner une page

GROUPEMENT DES PARTIS POLITIQUE DU CENTRE (GPPC) : Réaménagement du bureau de la coordination et du secrétariat permanent

GROUPEMENT DES PARTIS POLITIQUE DU CENTRE (GPPC) : Réaménagement du bureau de la coordination et du secrétariat permanent

Le collège des présidents des partis politiques du centre (GPPC) s’est réuni le 27 octobre dernier à son siège à Batignolles, à Moungali, sous la direction de Luc Daniel Adamo Mateta, son coordonnateur général. Pour examiner la communication du ministre de l’Intérieur sur les partis politiques et la concertation politique de Madingou. Tout comme pour compléter le bureau de la coordination et du secrétariat permanent.

Les présidents du GPPC ont pris acte de la communication du ministre de l’Intérieur du 21 octobre 2020 sur la liste des partis politiques reconnus pour l’année 2020. Ils se sont néanmoins félicité que cinq partis signataires de la charte du centre soient reconnus. Le collège a exhorté les autres partis membres du groupement à faire le nécessaire pour régulariser leur situation.
Il a en outre manifesté sa volonté d’accompagner et d’assister ces partis dans le processus de leur réhabilitation. Et d’inviter les autres partis qui souhaiteraient rejoindre l’espace centriste à se manifester en se conformant aux textes fondamentaux du groupement.
Sur la concertation politique, le collège des présidents a pris acte de la convocation de ce rendez-vous à Madingou, chef-lieu du département de la Bouenza courant novembre 2020. La date n’est toujours pas précisée. Il a par ailleurs noté que les quotas de cette concertation seront attribués par le groupement politique et suivant le poids électoral.
Le collège des présidents a demandé au secrétariat permanent du groupement des partis politiques du centre de tout mettre en œuvre pour la réussite de la participation des partis du centre à cette rencontre politique.
Il s’agira pour le secrétariat permanent de préparer les documents des précédents dialogues et concertations; les propositions et réflexions susceptibles d’apporter des contributions significatives des partis politiques du centre lors de cette concertation; de mener toute action à faire jouer aux partis du centre, son rôle traditionnel au cours de cette concertation.
A la suite du démembrement du bureau de la coordination du groupement dû à la mise à l’écart de deux partis politiques, notamment le Mouvement général pour la construction du Congo (MGCC) de feu Jean-Michel Bokamba-Yangouma et le Parti différiste de Bienvenu Bikouta-Kawoulou, le collège des présidents a procédé à son complément, ainsi qu’il suit:
-Coordinateur général: Luc Daniel Adamo Matéta;
-1er coordonnateur adjoint: Sylvain Edoungatso;
-2e coordonnateur adjoint: Nazaire Nzaou;
3e coordonnateur adjoint, porte-parole du groupement: Jean-Valère Mbani.
Conformément au règlement intérieur du groupement, le secrétariat permanent est assuré par Jean-Valère Mbani.

Bureau du secrétariat permanent
-Première secrétaire adjointe: Patience Léonelle Amour Akoua;
-Deuxième secrétaire adjoint: Léonard Charles Léopold Sounga;
-Troisième secrétaire adjoint: Serge Hilaire Maboungou.

KAUD

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

1 décembre 2020 0 h 56 min

Editorial

Tout est réglé

Il y a une jurisprudence africaine en matière d’élections. Au moment où nos délégués s’apprêtent à quitter Madingou après leur participation à la concertation politique de Madingou, il ne serait pas inutile de rappeler que, en principe, c’est pour mieux préparer la présidentielle de mars prochain que cette rencontre de trois jours a eu lieu. Mieux préparer, c’est-à-dire ôter sur le chemin de ce scrutin majeur les obstacles qui pourraient conduire à la contestation des résultats.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (52 232)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 529)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (21 044)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 62
  • 1 603
  • 54 259
  • 28 novembre 2020
felis sed in dolor elit. porta. libero