Sélectionner une page

GRANDS LACS : L’insécurité au centre du mini-sommet des chefs d’Etat

GRANDS LACS : L’insécurité au centre du mini-sommet des chefs d’Etat

Un mini-sommet a réuni mercredi 7 octobre dernier les chefs d’Etat des Grands lacs : Antoine Félix Tshisekedi de la RDC, Paul Kagamé du Rwanda, Yoweri Museveni de l’Ouganda et Joao Lorenço d’Angola. Après plusieurs reports, la rencontre entre ces chefs d’État, s’est tenue par visioconférence. Initiateur de cette rencontre virtuelle, Félix Tshisekedi y a participé depuis la ville de Goma, frontalière avec le Rwanda. Plusieurs sujets étaient au menu, mais les questions sécuritaires ont pris une grande part dans les échanges.

Sur le papier, l’ambition était grande. Les quatre dirigeants disent vouloir éradiquer «les forces négatives» et les groupes armés opérant dans la région des Grands Lacs et particulièrement en RDC. Si aucune décision majeure n’a été communiquée à l’issue de ces discussions qui ont duré près de trois heures, Félix Tshisekedi, João Lourenço, Paul Kagame et Yoweri Museveni ont cependant exprimé leur volonté «de renforcer les mécanismes sous-régionaux existants afin de couper les forces négatives des sources de financement ».
Certains groupes armés actifs en RDC comme les ADF Nalu, les FDLR, les Red Tabara et d’autres mouvements ont des origines et/ou des attaches au Rwanda, en Ouganda au Burundi. Ces trois pays sont également accusés par l’opposition congolaise et la société civile de servir de points de sortie des minerais exploités illégalement en RDC.
À ce sujet, les quatre chefs d’État ont affirmé «leur volonté de lutter conjointement contre les réseaux mafieux régionaux et internationaux qui contribuent à l’exploitation et aux commerces illicites des ressources naturelles dans la sous-région des Grands Lacs». Les experts et les ministres des Affaires étrangères ont été responsabilisés afin de proposer les modalités pratiques des résolutions adoptées au cours de ce mini-sommet.

Gaule D’AMBERT

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

23 octobre 2020 0 h 52 min

Editorial

PROCHES DE DIEU, PROCHES DES HOMMES

Nos Evêques viennent de boucler leur 49è assemblé plénière. Pendant une semaine, à Brazzaville, ils ont réfléchi à un thème qui mériterait d’autres sessions de travail, d’autres analyses, d’autres recherches: la formation du futur prêtre. Une Eglise est ce que ses fidèle sont, mais elle est aussi ce que sont ses prêtres. Elle tient par la solidité de leur fidélité à la Parole, par la solidité de leurs connaissances de sacerdotes au service de l’Homme.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (28 418)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (14 610)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (11 084)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 34
    • 41 616
    • 4 707
    • 1 195
    • 4
    • 11
    • 1
    • 21 octobre 2020