Sélectionner une page

GHANA : Nana Akufo-Addo réélu, l’opposition conteste

GHANA : Nana Akufo-Addo réélu, l’opposition conteste

Président sortant, Nana Akufo-Addo à nouveau victorieux de la présidentielle du Ghana à l’issue d’un scrutin extrêmement serré. Il a été réélu avec 51,59% des voix, a déclaré mercredi 9 décembre 2020 la Commission électorale. Leader du Nouveau parti patriotique (NPP), il s’est imposé face à John Dramani Mahama, candidat de l’opposition du Congrès national démocratique (NDC), qui a recueilli 47,36% des votes et qu’il affrontait pour la troisième fois. L’opposition a annoncé qu’elle contestait ces chiffres et envisageait de faire appel.

«Je suis de nouveau profondément touché par la confiance que vous m’accordez et je ne la prends pas à la légère», a déclaré le Président réélu après l’annonce des résultats. Avant d’appeler à l’unité et à la paix au Ghana. Mais, l’opposition a rejeté ces résultats et dit envisager de faire appel de la décision de la Commission électorale. «Les preuves accablantes disponibles nous empêchent d’accepter cette conclusion fallacieuse et précipitée», a déclaré Haruna Iddrisu, un parlementaire du Congrès national démocratique (NDC), après l’annonce par la Commission électorale. Cependant, mardi, l’entente cordiale entre les deux candidats qui ont signé un «pacte de paix» les engageant à ne cautionner aucune violence lors du vote et à la proclamation des résultats, s’est effritée et le ton s’est durci.
Plus de 17 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes pour choisir entre douze candidats à la magistrature suprême et élire leurs 275 députés, mais le véritable duel se jouait entre deux candidats qui s’affrontaient pour la troisième fois. Les élections se sont déroulées globalement dans le calme, même si cinq personnes ont été tuées dans des violences électorales. Hormis ces violences, l’élection avait été de manière générale saluée comme un exemple en Afrique de l’Ouest, en proie cette année à plusieurs scrutins violents et contestés.
Nana Akufo-Addo bénéficie d’un bilan plutôt positif sur le plan diplomatique et social avec la création de lycées gratuits et un meilleur accès à l’éducation pour tous. Mais le chômage des jeunes a été un enjeu central dans cette campagne. Plus de la moitié des électeurs ont moins de 35 ans. Depuis les années 2000, ce pays riche en or, cacao et plus récemment pétrole, a connu une des plus fortes croissances au monde. Mais certaines régions continuent de vivre dans le plus grand dénuement et la crise provoquée par le coronavirus a durement touché le pays, dont la croissance cette année devrait tomber à 0,9%, selon le FMI, soit le taux le plus bas depuis plus de 30 ans.

Alain-Patrick MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

22 janvier 2021 13 h 59 min

Editorial

Des élections en Afrique Centrale

En Centrafrique, la victoire du Président Faustin Archange Touadéra a été confirmée par la Cour Constitutionnelle. Avec un peu plus de 53% de voix, mais sur seulement 35% des ayants-droit au vote, cette victoire a été entérinée par la communauté internationale. Certains des opposants -une première en Afrique Centrale – se sont même inclinés devant le vainqueur.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (95 159)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 627)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 852)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 127
  • 1 690
  • 75 648
  • 22 janvier 2021
id ante. eget at suscipit diam id, in id amet,