Sélectionner une page

GENRE : Faire du leadership féminin une arme contre la COVID-19

GENRE : Faire du leadership féminin  une arme contre la COVID-19

La ministre Jacqueline Lydia Mikolo a procédé le 31 mars à la clôture des activités liées à la commémoration de la Journée internationale de la femme. La cérémonie s’est déroulée sur l’esplanade de la Préfecture de Brazzaville, en présence de quelques membres féminins du Gouvernement, le préfet Cébert Ibocko Onangha; le maire de Poto-Poto, Jacques Elion; les corps constitués nationaux et internationaux…

Mme Lydia Mikolo a fait l’éloge de la femme dans la lutte contre la pandémie à coronavirus, notamment dans la sensibilisation sur les gestes barrières, la confection, le port et l’entretien des masques alternatifs. «Les femmes ont été les premières à sensibiliser dans les marchés domaniaux, dans les médias, sur l’importance du respect des gestes-barrières et la nécessité de l’observation du confinement. Elles ont été les premières à assister les plus démunies avec le soutien de nos partenaires pendant et après le confinement», a-t-elle fait savoir.
Elle a fait le bilan des activités menées au cours de ce mois. En matière d’autonomisation de la femme et de son leadership, «358 femmes des départements de Brazzaville, de Pointe-Noire et du Pool ont bénéficié d’une subvention pour relever leurs activités en cette période de crise sanitaire pour une enveloppe de 78.650.000 F.CFA».
Le ministère a en outre accompagné plus d’une centaine de groupements féminins sur l’ensemble du territoire national en les dotant de matériels aratoires, de tracteurs, matériels de transformation des produits agricoles, motos de type Kavaki pour faciliter le transport et la commercialisation des productions féminines.
Par ailleurs, 370 kits de dignité ont été remis aux femmes incarcérées dans les prisons des départements de Brazzaville et de Pointe-Noire; aux femmes victimes des violences basées sur le genre, aux femmes casseuses de pierres de Kombé, aux accouchées dans les maternités de Brazzaville et aux femmes du district de Kingoué dans le département de la Bouenza.
A l’exception des départements de Brazzaville et de Pointe-Noire, les 10 autres départements ont été dotés en intrants et en machines à coudre pour la confection des masques alternatifs. «Plus de 4 millions de personnes ont été sensibilisées sur les droits fondamentaux de la femme et les violences basées sur le genre lors des meetings en salle, au moyen de projections de films dans les districts des départements du Pool, de la Bouenza, de Pointe-Noire et de Brazzaville. Un budget de 6 millions de francs CFA a été consacré à la production et à la dissémination de flyers et livrets sur la thématique des droits fondamentaux de la felle et de la femme et à la lutte contre les violences basées sur le genre; 9,5 millions de francs CFA pour la diffusion dans les médias locaux de films documentaires sur le statut multiforme de la femme», a affirmé la ministre.
De même que la sensibilisation des femmes filles des zones rurales sur les bonnes pratiques alimentaires et nutritionnelles pour un montant de 10.062.000 F.CFA. «Il y a eu l’acquisition et la distribution de médicaments d’une valeur de 60 millions de F.CFA, pour la prise en charge de cas de violences basées sur le genre, de même que les urgences obstétricales des femmes démunies dans le cadre de la mise en œuvre du projet danois pour la restauration de la dignité des femmes dans le Pool et leur réinsertion socio-économique dans cinq districts des pays de Mpangala, à savoir: Mindouli,Kindamba, Kimba, Vindza et Mayama», a poursuivi Jacqueline Lydia Mikolo.
La ministre est également revenue sur la campagne de proximité «Ma voix compte», lancée sur l’ensemble du territoire national dans le cadre de la phrase 1 du renforcement du leadership des femmes en politique. «Cette phase a consisté à inciter les femmes à se faire enrôler dans les listes électorales et à participer massivement au scrutin présidentiel du 21 mars dernier. Dans la perspective des élections législatives de 2022 et des élections locales de 2023, les phases 2 et 3 de cette campagne vont consister à former les futures candidates à ces différents scrutins sur le concept de femmes en politique et sur le rôle de la femme élue tant au niveau local que national», a-t-elle indiqué.
Des kits agricoles ont été offerts à quelques groupements féminins des districts du Pool. Une visite sur l’exposition des produits dérivés du manioc et équipements pour la fabrication du gari, attiéké et mbala pinda présentée par les groupements féminins de la Bouenza et du Pool a marqué cette cérémonie.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

23 avril 2021 17 h 58 min

Editorial

Dans l’attente

Dans quelques jours, ou dans quelques semaines». C’est ainsi que le Président de la République nous a annoncé la formation attendue du nouveau Gouvernement du pays. Dans son discours d’investiture le 16 avril dernier, au Palais du Parlement, le Président de la République s’est cru obligé de tempérer les attentes de tous ceux qui espèrent être ou rester ministres, sans se montrer plus précis dans les délais.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (173 752)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (82 503)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (54 839)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 17
  • 10 361
  • 15 694
  • 391 467
  • 21 avril 2021