Sélectionner une page

GABON : Programme de politique générale du Gouvernement

GABON : Programme de politique générale du Gouvernement

L’Assemblée nationale a reçu, vendredi 4 septembre 2020 à Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda, Première ministre cheffe du Gouvernement, aux fins de présenter aux parlementaires le programme de politique générale de son Gouvernement. Sur un total de 137 députés votants, 124 ont approuvé cette politique générale. Ce qui paraissait prévisible, puisque le Parti démocratique gabonais (PDG) est majoritaire au Parlement.
A la tête du Gouvernement depuis le 16 juillet 2020, la cheffe de l’exécutif gabonais a rappelé le contexte dans lequel elle a été nommée à ce poste: la pandémie du coronavirus a mis à mal la machine économique et accentué la précarité. Pour Rose Christiane Ossouka Raponda, la priorité du Gouvernement dont elle a la charge, demeure dans la poursuite de la lutte contre la pandémie à Covid-19 et la relance de l’économie.
Elle reconnaît que la tâche s’annonce ardue, les caisses de l’Etat demeurant vides. Quoiqu’il en soit, la première ministre mise sur les partenariats publics-privés pour financer des projets qui créeront des emplois et qui améliorant les conditions de vie des populations.
Pour les députés de l’opposition, le programme de politique générale est «irréaliste». Tout en déplorant que le Gouvernement reste sourd à la souffrance du peuple. «Allégez le couvre-feu, déconfinez tous les secteurs économiques et libérez les prisonniers politiques», a-t-elle fait savoir. Avant de voter contre la confiance à un gouvernement que les élus du parti au pouvoir ont plébiscité.
G.D’A.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

26 septembre 2020, 02: 07

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (22 381)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (10 123)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (7 070)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 23
  • 22 955
  • 1 922
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
mattis porta. dictum ipsum consectetur ut dolor. venenatis,