Sélectionner une page

GABON : Nicole Mbou, nouvelle ministre de l’Economie

GABON : Nicole Mbou, nouvelle ministre de l’Economie

Après la démission mardi dernier du ministre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, suite à plusieurs scandales financiers, les choses se sont accélérées. Le Gouvernement a été légèrement remanié dès le mercredi 9 décembre 2020. Nicole Mbou a été nommée au poste du ministre démissionnaire.
Agée de 54 ans, Nicole Mbou devient la 2ème femme à occuper les fonctions de ministre de l’Economie et des finances sous le Président Ali Bongo. L’actuelle Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda était la première femme à occuper ces fonctions. Le Gabon affirme un peu plus sa politique de promotion de la femme.
Dotée d’un curriculum vitae bien rempli, la nouvelle ministre de l’Economie, a été formée au Gabon, où elle a obtenu un master option Finances. Elle a poursuivi ses études supérieures en France où elle a décroché un Diplôme d’études supérieures de l’Université de Paris 1- Panthéon Sorbonne et un diplôme du Centre d’études financières, économiques et bancaires.
De retour au Gabon, elle a démarré sa carrière à la Banque gabonaise de développement avant d’intégrer le ministère de l’Economie. Elle a travaillé au service de la dette avant d’être promue ministre déléguée il y a cinq mois. Nicole Mbou connaît parfaitement les dossiers qui ont fait chuter son prédécesseur, Jean-Marie Ogandaga. Il s’agit, notamment de la longue grève des collecteurs d’impôts et des abattements fiscaux exagérés accordés aux entreprises pétrolières.

APM

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

22 janvier 2021 13 h 31 min

Editorial

Des élections en Afrique Centrale

En Centrafrique, la victoire du Président Faustin Archange Touadéra a été confirmée par la Cour Constitutionnelle. Avec un peu plus de 53% de voix, mais sur seulement 35% des ayants-droit au vote, cette victoire a été entérinée par la communauté internationale. Certains des opposants -une première en Afrique Centrale – se sont même inclinés devant le vainqueur.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (95 152)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 607)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 851)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 1 070
  • 1 690
  • 75 591
  • 22 janvier 2021
ante. id, leo mattis massa Donec Nullam