Sélectionner une page

FRANCOPHONIE : Les défis de la numérisation

FRANCOPHONIE : Les défis de la numérisation

Sous l’autorité de son recteur, le Pr Slim Khalbous, l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) a organisé mercredi 3 mars dernier, par visioconférence, un café de presse avec les professionnels des médias des pays d’Afrique centrale et des Grands lacs abritant l’institution: le Burundi, le Cameroun, la République du Congo, le Gabon, la République centrafricaine, la RDC et le Tchad.

Le Pr. Slim Khalbous a présenté la stratégie de l’organisation universitaire dont il a la charge face aux défis de la transition numérique en Afrique centrale et dans les pays des Grands lacs. Sous la modération d’Aïssatou Sy-Wonyu, directrice régionale de l’A.U.F. Afrique centrale et Grands lacs. Le recteur de l’A.U.F. pense que la pandémie de COVID-19 a mis en exergue les inégalités d’accès à l’enseignement à distance, notamment en Afrique subsaharienne. Alors qu’il s’impose comme l’unique alternative de dispensation des enseignements pour toutes les institutions de formation. Ce qui explique que les résultats escomptés n’ont pas été atteints du fait des vicissitudes liées au mauvais débit de connexion Internet.
Dans le contexte de la reprise des cours et de la menace persistante de la pandémie de COVID-19, l’A.U.F. se positionne comme un acteur majeur pour accompagner les universités et les grandes écoles d’Afrique centrale et des Grands lacs, membres de l’A.U.F., pendant la transition numérique afin qu’elles soient à même de relever le défi de l’enseignement à distance. A cet effet, le Pr Slim Khalbous a insisté sur deux actions à mener: la sensibilisation des autorités politiques et des acteurs de la communauté éducative d’une part, et l’appel d’offres pour aider les établissements universitaires à initier, consolider ou perfectionner leur transition numérique d’autre part. «L’Agence universitaire de la francophonie tient à la spécificité de chaque pays et à l’adaptation de la formation, en fonction des besoins exprimés par les pays», a-t-il indiqué, sachant que «tous les campus numériques francophones sont ouverts aux enseignants, étudiants et administrateurs, pour leur formation.»
L’A.U.F. entend aussi poursuivre ses efforts dans l’adéquation formation/emploi, l’employabilité des jeunes étudiants étant au centre de ses préoccupations, a fait savoir le recteur de l’institution francophone. Outre la collaboration entreprise/employeur, le centre d’employabilité francophone envisage d’étendre le statut d’étudiant/entrepreneur pour permettre à celui-ci de préparer son projet, a soutenu le Pr. Slim Khalbous. Avant d’annoncer l’allocation d’un fonds de recherche de cinq millions d’euros, soit 3 milliards 250 millions de F.CFA à l’A.U.F. par l’Union européenne. Ce fonds est destiné à développer la recherche dans les pays d’Afrique centrale et des Grands lacs membres de l’A.U.F.

Marcellin MOUZITA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

23 avril 2021 18 h 23 min

Editorial

Dans l’attente

Dans quelques jours, ou dans quelques semaines». C’est ainsi que le Président de la République nous a annoncé la formation attendue du nouveau Gouvernement du pays. Dans son discours d’investiture le 16 avril dernier, au Palais du Parlement, le Président de la République s’est cru obligé de tempérer les attentes de tous ceux qui espèrent être ou rester ministres, sans se montrer plus précis dans les délais.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (173 768)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (82 512)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (54 850)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 21
  • 10 743
  • 15 694
  • 391 849
  • 21 avril 2021