Sélectionner une page

FORMATION : L’alphabétisation en Braille, un investissement idéal

FORMATION : L’alphabétisation en Braille, un investissement idéal

Après la première session sur l’alphabétisation des aveugles et malvoyants organisée du 1er juin au 30 juillet dernier au complexe scolaire inclusive Emmaüs à Kintélé. Une deuxième session a débuté le 1er août pour s’achever le 30 septembre prochain. Vingt-cinq adultes handicapés y prennent part.

Les aveugles et malvoyants ont moins de chance de savoir lire et écrire. L’alphabétisation en Braille se révèle comme l’investissement idéal parce qu’elle les valorise et les soulage de l’inoccupation.
D’après Dieudonné Mbimi, vice-président de l’ONG «Viens et Vois», «l’alphabétisation vise le développement des compétences en écriture, en lecture et en calcul. Mais aussi, la communication en société et l’acquisition de compétences nécessaires à la vie pratique et l’utilité sociale. Elle envisage aussi des acquis comme un droit de l’homme. En outre, il ne souhaite pas qu’il y ait des situation d’abandon ou de départ prématuré au cours de cette session», a-t-il déclaré.
Cette session est organisée et structurée en cinq classes d’alphabétisation, chacune d’entre elle, comprend cinq apprenants encadrés par un formateur en Braille.
Pour lui, «l’alphabétisation constitue aujourd’hui dans le contexte particulier des aveugles une composante essentielle et non négligeable de l’éducation de base pour l’atteinte des objectifs du millénaire», a-t-il indiqué.
L’année 2020, faut-il le rappeler, constitue pour l’ONG «Viens et Vois», une référence importante dans le domaine de l’éducation. Pour cette ONG, le droit fondamental de chaque être humain y compris les personnes vivant avec handicap visuel, indissociable des autres aspects du développement humain, trouve son importance au plein sens du terme par l’alphabétisation. Notons que pour ces deux sessions d’alphabétisation tenues en 2020, cinquante adultes grâce à ce travail, sont sortis de l’analphabétisme, et manifestent la joie de retrouver le goût de la lecture.
Signalons que l’ONG «Viens et Vois» a, à son actif plus de douze sessions d’alphabétisations en Braille, grâce au soutien constant, régulier et renouvelé de la Mission évangélique Braille Suisse, partenaire majeur de cette organisation congolaise. Aussi, pour ces différentes sessions d’alphabétisations, environ cent-soixante-quinze aveugles et malvoyants ont été alphabétisés. Ce ministère particulier, suivant la vie de l’ONG «Viens et Vois» va connaître une certaine pérennité pour une réduction considérable du taux d’analphabétisme frappant cette couche spécifique de la population congolaise.

Alain-Patrick MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

21 janvier 2021 8 h 32 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (94 193)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 291)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 695)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 3
  • 545
  • 1 706
  • 75 283
  • 16 janvier 2021
suscipit facilisis id Curabitur Aliquam elementum venenatis, Donec