Sélectionner une page

FORETS : Mobiliser les financements pour instaurer une économie verte

FORETS : Mobiliser les financements pour instaurer une économie verte

Le ministère de l’Economie forestière et la Fondation l’Envol ont signé une convention de partenariat relative à la mise en œuvre des stratégies nationales Redd+ (processus de réduction des émissions liées à la déforestation et la dégradation des forêts, à la conservation de la biodiversité et l’accroissement des stocks de carbones) et des objectifs de développement durable dans le secteur forestier. Le document a été paraphé vendredi 25 septembre 2020 par Mme Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière et Alexis Mayet, président de la Fondation l’Envol de droit congolais, dont le siège est à Pointe-Noire.

La convention de partenariat composée de 21 articles regroupés en six titres, vise à engager la Fondation l’Envol dans la gestion durable des ressources forestières avec la participation des communautés rurales riveraines.
Cette convention d’une durée de cinq ans accorde à la Fondation l’Envol de mobiliser les financements pour la mise en œuvre au Congo des stratégies nationales de la Redd+ et des Objectifs de développement durable (ODD), dans le secteur forestier; à contribuer à l’exécution des stratégies, au suivi et à l’évaluation des politiques de gestion durable des forêts et à vulgariser les textes législatifs et réglementaires liés à la gestion durables des forêts.
Depuis quelques années, le secteur stratégique de l’économie forestière est devenu avec la lutte contre les changements climatiques, l’un des axes majeurs et visibles de la diplomatie congolaise. La promotion de la coopération sous régionale, d’une part et la promotion de la coopération avec les ONG nationales et internationales d’autre part, sont les principaux piliers.
La signature cette convention s’inscrit dans le droit fil des objectifs de la Fondation pour une gestion durable des forêts, afin d’accroître le stock carbone au niveau national, tout en garantissant les intérêts et la participation des communautés riveraines des massifs forestiers. Il est urgent de lutter contre les changements climatiques et de lutter contre la pauvreté tout en promouvant la diversification économique en faveur des communautés locales.
Pour Alexis Mayet: «…Avec la signature de la convention, on aura des processus de cogestion des ressources naturelles pour que ces populations puissent apporter leur savoir-faire et exprimer leurs besoins. Il n’est pas question de leur imposer leur façon de faire ou une activité alternative. Mais, c’est ensemble avec un processus de concertation qu’on va identifier des éléments alternatifs à apporter à l’exploitation abusive des ressources forestières».
Mme Rosalie Matondo a dégagé l’intérêt du partenariat. «La convention de partenariat que nous venons de signer intègre bien la dynamique de synergie que le ministère de l’Economie forestière développe depuis plusieurs années, de sorte à élargir in fine le panel des acteurs non étatiques qui interviennent dans la gestion durable des forêts et la Fondation l’Envol est à cet effet, la bienvenue. Pour relever ces défis, qui sont humains, matériels et surtout financiers», a-t-elle affirmé.
La ministre de l’Economie forestière a ajouté qu’il est d’une nécessité impérieuse d’associer les efforts de tous, dans un esprit de responsabilité partagée. «C’est donc à la faveur d’une action collective de tous les Congolais et de la rigueur dans la gestion du secteur forêt que le Congo pourra, préserver l’environnement et ses écosystèmes, bâtir des infrastructures résilientes, s’assurer une croissance économique solide et inclusive, le tout dans un climat sociopolitique apaisé», a-t-elle dit.
A noter que la Fondation l’Envol est une organisation de la société civile, dont le but est de contribuer aux efforts dans le développement social sanitaire, éducatif, mais aussi dans la protection de l’environnement et la sauvegarde de la biodiversité.

Philippe BANZ

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

23 octobre 2020 0 h 14 min

Editorial

PROCHES DE DIEU, PROCHES DES HOMMES

Nos Evêques viennent de boucler leur 49è assemblé plénière. Pendant une semaine, à Brazzaville, ils ont réfléchi à un thème qui mériterait d’autres sessions de travail, d’autres analyses, d’autres recherches: la formation du futur prêtre. Une Eglise est ce que ses fidèle sont, mais elle est aussi ce que sont ses prêtres. Elle tient par la solidité de leur fidélité à la Parole, par la solidité de leurs connaissances de sacerdotes au service de l’Homme.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (28 410)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (14 610)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (11 082)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 8
    • 41 590
    • 4 705
    • 1 195
    • 4
    • 11
    • 1
    • 21 octobre 2020