Sélectionner une page

FOOTBALL/ COUPES AFRICAINES DES CLUBS : Ça commence mal pour les clubs congolais!

FOOTBALL/ COUPES AFRICAINES DES CLUBS : Ça commence mal pour les clubs congolais!

Les deux clubs congolais engagés respectivement en Coupe de la Confédération et en Ligue des champions ont débuté le tour préliminaire à domicile. Mais leur bilan est plus figue que raisin: deux matches nuls sur le score identique de 1-1 qui les placent déjà dos au mur.
L’Etoile du Congo est entrée en lice la première, samedi 28 novembre au Stade Président Alphonse Massamba-Débat, à Brazzaville, face au FC Bravos d’Angola. Elle a fait dégoûter son football, cafouillé et même failli se faire dévisser les crampons sans ménagement par des visiteurs au répertoire technique bien varié et même subjuguant par moment.
Les Angolais du FC Bravos ont en effet ouvert le score au bout de cinquante-trois minutes de jeu, grâce à Felisberto Sebastiao. Ils se sont alors ovationnés eux-mêmes devant des gradins quasiment vides, excepté la tribune d’honneur où dirigeants fédéraux des deux pays et ceux des deux protagonistes et journalistes étaient autorisés à prendre place, exceptionnellement, en cette période de pandémie de COVID-19.
Mais leur joie sera contrariée par le coup de patte de Sagesse Babélé (63e) qui a trouvé le moyen d’égaliser d’une frappe anodine.
On a attendu le deuxième but stellien comme on attend une espérance. Il n’est pas venu.
L’AS Otohô a suivi, dimanche 29 novembre, face aux Soudanais d’Al Merriekh, dans son antre d’Owando, le Stade Marien Ngouabi. Lorsque la radio nationale annonce que les protégés du président Maixent Raoul Ominga sont menés au score à la 73e minute de jeu (but d’Ahmed Hamid Al-Tash), les Congolais ne voyaient nullement poindre un miracle à l’horizon. Tant El Merriekh paraissait tenir le bon bout jusqu’à la 90e minute de jeu. Les ingrédients d’une défaite des locaux étaient réunis, s’il n’y avait pas encore quatre minutes de temps additionnel. Par un but inscrit in-extremis de Mandala Konté, l’AS Otohô a finalement arraché le point du match nul à la 91e minute de jeu. Les férus du football congolais tout à l’heure tristes à n’en plus se consoler ont poussé un ouf de soulagement.
Deux matches à domicile, deux matches nuls ! Ces deux résultats donnent raison à ceux qui avaient exprimé des doutes sur les chances d’Etoile du Congo et de l’AS Otohô. Ils déploraient l’absence d’un championnat, dans ce cas d’espèce, qui ne travaille nullement pour les représentants congolais. Il leur faudra réaliser un véritable tour de force le week-end prochain, respectivement à Luanda et à Khartoum, en s’y imposant ou en contraignant chacun son adversaire à un match nul avec plus d’un but d’écart. Dans le cas contraire, tout amateur du ballon rond congolais aura loisir de trouver lui-même la conclusion d’une aventure mal commencée… Et de se chercher des mouchoirs!

Guy-Saturnin
MAHOUNGOU

* Etoile du Congo-FC Bravos (1-1). Buts: Sebastiao (53e) pour Bravos; Babélé (63e) pour Etoile du Congo.

Etoile du Congo: Chansel Massa; Dorvel Dibékou, Juslain Ondongo, Ikouma Epoyo, Willy Degou (puis Dalvidi Ondzani (46e) ; Joseph Mbangou, Sagesse Babélé, Caésair Gandzé (puis Mignon Etou Mbon (52e); Moïse Nkounkou (puis Gédéon Madinga, 84e), Rochel Kivouri (puis Issambetr Gassama, 64e), Matheus Botamba (puis Gautrand Ngouonimba, 64e). Entr.: Roger Ossété.
FC Bravos: José Julio Caalunga; Arao Lologi, Fabricio Mafuta, Bartolemeu Domingos ‘’Tubias’’, Estevao Ferreira (puis Mauricio Macosso, 77e), Manuel Domingos ‘’Lara’’; Lourenco Adriano, Gamaliel Mussumari, Antonio Da Silva ‘’Silao’’ (puis Jacinto Machado, 77e); Afonso Mankoka (puis José Makusa, 67e), Sebastiao (puis Liliano Pedro, 67e). Entr. : Amaral Zeka

*AS Otohô-Al Merreikh (1-1).
AS Otohô: Wilfrigon Mongondza ; Mouandza-Mapata, Francis Nsenda-Bakima, Varel Rozan, Dimitri Bissiki-Magnokélé ; Mandala Konté, Matondo-Massanga, Duval Ngoma (puis Michel Mvondo, 46e) ; Goyi (puis Bercy Langa, 46e), Bersyl Obassi (puis Jaurès Ngombé, 68e), Yann Mokombo (puis Wilfrid Nkaya, 65e). Entr.: Alou Badra
El Merreikh: Monged Abuzaid; Amir Kamal, Salahedi, Ahmed Adam, Ali Salah; Mahjoub Moussa, Ahmed Hamid, Wagdi Awad; Issaad, Malif Bakhit.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

3 août 2021 8 h 03 min

Editorial

A notre santé !

Il y a un contraste sidérant à constater, avec l’homme de la rue, que «les deux industries les plus dynamiques du pays» sont la bière et la morgue. Chaque jour que Dieu fait, nous nous donnons en spectacle attablés aux bistrots, seuls ou avec des amis, hommes ou femmes, devant un alignement de bouteilles ou de cannettes bien moussantes dès 9h du matin. C’est d’ailleurs le meilleur indicateur pour savoir si les salaires ont été virés dans les banques.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 779
  • 2 639
  • 298 301
  • 1 août 2021