Sélectionner une page

FOOTBALL AFRICAIN : A eux, le Cameroun !

FOOTBALL AFRICAIN : A eux, le Cameroun !

Tous les barons habituels seront au rendez-vous du Cameroun. Mais la 33e Coupe d’Afrique des nations (9 janvier au 6 février 2022) sera tout de même teintée d’inédit: pour la première fois, les Comores et la Gambie seront présents. Les contours de la 33e Coupe d’Afrique des nations sont connus. Après plus d’une année de batailles souvent âpres, 23 des 24 protagonistes (en attendant le match Sierra Leone-Bénin, en juin prochain) peuvent se satisfaire du devoir accompli.

Les fidèles
Disons-le tout de suite: il n’y a pas eu de surprise. A l’Algérie, tenante du titre et dix-neuvième participation, et au Sénégal (seizième participation), finaliste malheureux en 2019, sont venus s’ajouter l’Egypte qui en sera à sa vingt-cinquième participation, la Tunisie à sa vingtième présence, la Côte d’Ivoire (24e participation), le Ghana (23e participation), le Nigeria (19e participation), le Maroc (18e participation). A eux seuls, ces huit pays représentent un total de 141 participations en phase finale.

Les infidèles
Il y a une autre catégorie qu’on peut désigner par les infidèles. Dans cette catégorie on peut ranger les pays dont la participation s’est faite plus irrégulière avec des périodes denses et des périodes de vaches maigres. C’est le cas de la Guinée (13 participations), du Burkina Faso et du Mali (12 présences chacun).

Les revenants
Tout le monde applaudira le grand retour sur la scène internationale d’anciens vainqueurs de l’épreuve: l’Ethiopie (11 participations) et le Soudan (9e participation), respectivement en 1963 et 1970. La dernière participation de l’Ethiopie date de 2013, et celle du Soudan, de 2012. Reste le Gabon, qui a été présent 8 fois et dont la dernière participation date de 2017 à domicile.

Les absents
Des 23 finalistes, neuf ont déjà remporté au moins une fois la Coupe d’Afrique des nations : Egypte (8), Cameroun (5), Ghana (4), Nigeria (4), Algérie (2), Côte d’Ivoire (2), Maroc, Ethiopie et Soudan (1). Manquent à l’appel parmi les anciens vainqueurs : la RDC, lauréate deux fois (1968 et 1974) et dont tous les indices pourtant laissaient entrevoir une vingtième participation, le Congo (1972), l’Afrique du Sud (1976) et la Zambie (2012). Sans oublier la Libye, finaliste en 1980.
Globalement, ces éliminatoires appellent quelques remarques. L’Afrique de l’Ouest se taille la part du lion avec 12 pays sur 24 présents (en comptant le vainqueur du dernier match entre Sierra Leone et Bénin). L’Afrique du Nord aura 4 représentants, l’Afrique centrale 3, l’Afrique de l’Est 2 et la zone Sud 3.
Tout irait bien si, malheureusement, il n’y avait eu le report en juin du décisif Sierra Leone-Bénin, chamboulé suite à la contestation par les Béninois de 6 tests COVID-19 dans leurs rangs. Le sport n’est pas la guerre et ne doit jamais donner lieu à des manipulations, de la tricherie. La victoire en sport doit être claire et limpide, et soutenue par des règles incontestées.
D’ici là, le Comité d’organisation prendra le relais. A lui non plus, il ne sera rien pardonné. On attend beaucoup du Cameroun. En cas de défaillance, que les membres de ce Comité le sachent, ce n’est pas eux personnellement qui seront mis en cause, mais leur pays et ceux qui le dirigent. D’ici là aussi, tous se retrouveront le 25 juin pour savoir qui jouera contre qui. C’est important…

Vive la CAN !
G.-S.M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 10 h 58 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 896)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 177)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 701)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 17
  • 4 784
  • 13 289
  • 425 485
  • 16 mai 2021