Sélectionner une page

Fondation UBA : Encourager la jeune fille à la lecture

Fondation UBA : Encourager la jeune fille à la lecture

Dans le cadre du programme «Read Africa» pour la promotion de la pratique de la lecture auprès des jeunes, la fondation UBA, représentée par Loriane Dzon, directrice marketing et communication de la banque UBA, a fait un don de livres aux jeunes filles en classe de 3e. Elle entend encourager à poursuivre leurs études le plus longtemps possible. Elle a remis du matériel scolaire à la direction du CEG Mfilou. Ce don a été réceptionné par Mme Jeanne Ida Oumba, directrice, cheffe d’établissement, qui à son tour l’a remis aux récipiendaires. C’était lundi 23 novembre 2020
Le don de la fondation UBA était composé de romans écrits par des auteurs africains, 125 cartons de craie blanche, 125 cartons de craie couleur et 50 rames de papier.
Loriane Dzon a souligné que la fondation UBA œuvre dans le domaine de l’éducation dans les 20 pays où la banque UBA est implantée. «Nous avons répondu aux préoccupations du CEG Mfilou, parce que nous avons pensé qu’il était bon d’encourager les jeunes élèves, surtout les filles, à s’investir dans leurs études et aller le plus loin possible. Ces romans écrits par des auteurs africains sont remis aux jeunes filles de 3e qui préparent leur brevet. Nous avons aussi pensé venir en aide à la direction en remettant des lots de papiers rames, de la craie, qui sont indispensables pour le fonctionnement de l’école», a-t-elle dit.
La directrice marketing et communication a déclaré que les statistiques montrent que plus une fille avance dans les classes, moins elle s’implique. Pour des raisons complexes, elle finit par abandonner les études, a-t-elle relevé.
Mme Jeanne Ida Oumba, à son tour, a remercié la fondation UBA pour la dotation.
Ulrich Boutoto Mbounkou, récipiendaire, au nom de tous les élèves, a remercié le donateur pour le geste tout en le rassurant du bon usage qui sera fait de ces manuels.
Hilaire Bahoungou, président des parents d’élèves a indiqué: «C’est un geste que j’apprécie avec amour. Les romans pourront aider nos élèves à relever leur niveau d’apprentissage et le niveau d’orthographe».

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 janvier 2021 22 h 47 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (90 969)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (38 000)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 036)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 3
  • 4 589
  • 2 853
  • 80 759
  • 16 janvier 2021
commodo in nunc lectus Phasellus mattis Curabitur