Sélectionner une page

Finances : Le système bancaire chinois au cœur d’une formation à Brazzaville

Finances : Le système bancaire chinois au cœur  d’une formation à Brazzaville

Le siège de la BSCA a abrité du 29 novembre au 27 décembre dernier, à Brazzaville, un stage de formation sur la finance bancaire en Afrique. Organisé par le ministère du Commerce et l’Université centrale des finances et de l’économie de la République populaire de Chine, en partenariat avec le ministère des Finances et du budget du Congo, ce séminaire a réuni des cadres congolais du ministère des Finances et des banques.

Selon Didace Anselme Liboko, directeur de la coopération du ministère congolais des Finances et du budget, «ce séminaire a non seulement rappelé les fondamentaux, mais aussi a permis aux auditeurs de se familiariser avec la finance, la finance verte et la finance inclusive. Le leitmotiv a été la gestion des risques de crédit, la gestion des taux d’intérêts, le processus prudent de gestion actif-passif.»
Au total, 45 stagiaires du ministère des Finances et de l’économie, de la Banque du Congo (LCB), de la Banque sino-congolaise pour l’Afrique et de l’A.C.P.C.E (Agence congolaise pour la création des entreprises) ont participé à ce séminaire. Basé sur la présentation de l’économie et la culture chinoises de manière globale, il s’est focalisé sur le thème de la banque et de la finance, suivant une série de conférences qui s’est articulée autour de «la politique et le développement économiques de la Chine, la gestion des banques commerciales en Chine, les institutions et marchés financiers».
Remerciant le bureau du conseiller commercial de l’ambassade de la République populaire de Chine au Congo, le ministère des Finances et du budget du Congo, tout comme la Banque BSCA pour leur soutien, le représentant de l’université a, au nom de cet établissement d’enseignement supérieur, félicité tous les stagiaires, les experts et professeurs qui ont travaillé dur pour la réussite de cette formation, ainsi que les responsables des départements concernés pour leur aide. Ce stage de formation, a-t-il poursuivi, a renforcé la compréhension et l’amitié entre la Chine et le Congo à travers des discussions et des échanges. «Grâce à cette formation, les stagiaires pourront apprendre davantage sur le développement économique, la culture, la banque, le marché des changes et le développement des entreprises de la Chine. Et grâce à l’apprentissage continu, ils appliqueront ce qu’ils ont appris et utiliseront pleinement les connaissances et les compétences acquises, en s’efforçant de promouvoir le développement économique et financier du Congo et de contribuer davantage à la construction du pays. Nous pensons qu’avec les efforts conjoints des deux parties, la coopération sino-congolaise aura des résultats plus pratiques», a indiqué Zhang Jianyu, directeur général de la Banque sino-congolaise pour l’Afrique.
Clôturant le séminaire, la conseillère économique et commerciale de l’Ambassade de la République populaire de Chine au Congo, Yang Peipei, a déclaré: «la coopération entre les deux Etats s’est déjà illustrée par la création conjointe de la Banque Sino-Congolaise pour l’Afrique (BSCA), qui constitue un vecteur important pour le développement économique et social du Congo, en facilitant la promotion et le financement des projets. Le Congo est choisi comme un des pays pilotes dans la coopération Chine-Afrique. Les huit initiatives majeures (du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine, Ndlr) s’alignent parfaitement sur le Plan national de développement (PND 2018-2022) et le projet de société du président de la république devenu programme du Gouvernement congolais, intitulé ‘’La Marche vers le développement (2016-2021)’’. Dans le cadre de ces huit initiatives, nous allons valoriser avec nos amis congolais, la potentialité de l’économie de leur pays, afin de réaliser des performances durables et soutenables.»
Pour mémoire, l’Université centrale des finances et de l’économie (UCFE) est classée parmi les établissements éducatifs soutenus par l’Etat chinois dans le cadre du «Projet 211». Elle est une université nationale de la «plate-forme supérieure d’innovation» des disciplines dominantes. Elle a été sélectionnée parmi les premières pour les plans de construction «double de première classe» par le ministère de l’Éducation. Elle a formé plus de 140. 000 talents de haute qualité à tous les niveaux pour le développement économique et social de la Chine. Elle est connue également sous le nom de «berceau de spécialistes de la Chine en matière de gestion financière». Depuis qu’elle a entrepris des projets d’aide à l’étranger en 2006, elle a déjà réalisé 69 programmes de formation dans le cadre de l’aide étrangère et formé 1.729 fonctionnaires de 98 pays.

Viclaire MALONGA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 février 2021 19 h 33 min

Editorial

Ils seront 7 !

Ainsi donc, comme les mousquetaires d’Alexandre Dumas, ils seront sept ! Ils seront sept candidats pour la présidentielle du 21 mars prochain. Le Conseil constitutionnel n’a écarté qu’un candidat sur les 8 qui avaient manifesté leur désir à prendre part à la course.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (123 781)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (55 587)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (33 082)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 1 844
  • 3 477
  • 76 452
  • 27 février 2021
Curabitur id nec in Lorem non sem,