Sélectionner une page

FINANCES : Evaluer l’état de mise en œuvre des projets pour une bonne sécurisation des informations

FINANCES : Evaluer l’état de mise en œuvre des projets pour une bonne sécurisation des informations

Sous la supervision de Calixte Nganongo, ministre des Finances et du budget, le ministère dont il a la charge a tenu mardi 29 décembre 2020 la 14e réunion du comité de pilotage de la réforme du système d’information des régies financières. Il s’est agi d’évaluer l’état de mise en œuvre des projets à travers le Système intégré de gestion des finances publiques (SIGFIP), le e-taxe et le Numéro d’identification unique (NIU). Ludovic Ngatsé, ministre délégué était présent ainsi que le directeur de cabinet, les conseillers et des directeurs généraux.
«Nous tenons aujourd’hui le comité de pilotage de nos réformes. Nous félicitons les dernières interventions de 2020. C’est l’occasion de faire le bilan de notre action et surtout d’évaluer la situation après le financement en 2020 de plusieurs projets et de se préparer à 2021 avec le passage des programmes comme le stipulent nos engagements communautaires» a déclaré le ministre Calixte Nganongo à l’ouverture des travaux.
Guy Noël Londongo, directeur des systèmes d’information a indiqué que, le premier projet a concerné le SIGFIP, lancé en août 2020. Le budget de l’Etat est exécuté sur ce système. Il a été question de faire le point sur l’utilisation de cette application. Tout se passe bien, malgré quelques difficultés «que nous sommes en train de résoudre au fur et à mesure», a-t-il dit.
S’agissant du deuxième projet, le e-taxe, le système de modernisation de gestion des impôts. Ce projet a été lancé en juillet 2020. Toutes les grandes structures des impôts travaillent sur ce système. «Nous sommes passés de 3 impôts au lancement, à 16 impôts à fin 2020. Nous comptons finaliser l’implémentation de ce système en début 2021», a promis le directeur des systèmes d’information.
Le dernier projet à examiner était le projet de Numéro d’identification unique (NIU). C’est une amélioration de l’ancien système, avec les empreintes biométriques. Lancé en août 2020, ce projet a commencé les opérations d’enrôlement des contribuables. Le comité de pilotage a pris acte de son état d’avancement pour sécuriser les systèmes d’informations.
Soulignant quelques faiblesses, Guy Noël Londongo a affirmé: «nous sommes engagés à les corriger pour rendre ce système parfait, surtout au niveau du SIGFIP qui est un nouveau cadre conceptuel de gestion budgétaire selon les normes de la CEMAC. C’est nouveau pour tout le monde; nous devons faire des efforts, notamment dans la formation des utilisateurs et surtout dans l’amélioration des techniques d’application pour qu’il donne satisfaction».
En 2021, la direction du système d’information est appelée à lancer le budget en mode programme au premier janvier 2022. 2021 va être l’année durant laquelle «nous allons nous préparer à ce passage. C’était bien de lancer le SGFIP pour qu’en 2021 nous peaufinions notre stratégie pour le passage en 2022. Au niveau du e-taxe, il s’agit d’intégrer tous les impôts pour que toutes les chambres d’impôt puissent travailler dans le même système et surtout avec l’innovation de la déclaration et le payement en ligne qui vont être généralisés aux impôts. Quant au NIU, il est question qu’avant le 30 juin, tous les contribuables aient le nouveau NIU. Jusqu’au 30 mars 2021, la délivrance de la carte est gratuite», a précisé Guy Noël Londongo.

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

22 janvier 2021 13 h 23 min

Editorial

Des élections en Afrique Centrale

En Centrafrique, la victoire du Président Faustin Archange Touadéra a été confirmée par la Cour Constitutionnelle. Avec un peu plus de 53% de voix, mais sur seulement 35% des ayants-droit au vote, cette victoire a été entérinée par la communauté internationale. Certains des opposants -une première en Afrique Centrale – se sont même inclinés devant le vainqueur.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (95 128)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 599)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 850)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 051
  • 1 690
  • 75 572
  • 22 janvier 2021
elementum elit. ultricies eleifend Lorem sit lectus consectetur velit, quis Donec