Sélectionner une page

Fête patronale de la paroisse Saint Louis Marie Grignon de Montfort : Les prêtres originaires de la paroisse ont rendu grâce à Dieu

Fête patronale de la paroisse Saint Louis Marie Grignon de Montfort : Les prêtres originaires  de la paroisse ont rendu grâce à Dieu

A l’occasion de la fête patronale de la paroisse Saint Louis Marie Grignon de Montfort, les prêtres originaires de cette paroisse sous la houlette de l’abbé Same Akomo Tchouah, aîné de cette portion du clergé et actuel vicaire de la paroisse Notre-Dame des Apôtres de Sangolo, ont organisé une messe d’action de grâces, pour remercier le Seigneur pour tous ses bienfaits à leur endroit. C’était, mercredi 28 avril 2021, en l’église Saint Louis Marie Grignon de Montfort de Mikalou dans l’archidiocèse de Brazzaville.

Dix prêtres originaires de cette paroisse: les abbés Same Akomo Tchouah, Euloge Wilfrid Ngotanga, Henock Darel Malonga, Cédric Bitemo (Dolisie), Régis Ibara, Gabin Aloua, Wilfrid Bintsamou (Pointe-Noire), Stanislas Ebara Etou (Canada), les pères Ilitch Ewolo, (Dominicain), Vianney Ekiemi (Spiritain) avec deux religieuses: sœurs Amélie Koumou Ossebi (en mission à Abidjan) et Mariette Lucrecia Wata (sœur Servante de Cana) se sont convenus de célébrer leur messe d’action de grâces pour leur donnation totale à Dieu.
Présidée par le père Ilitch Ewolo, de l’Ordre des prêcheurs (Dominicains), supérieur de la maison Saint Martin de Porrès, à Brazzaville, la messe a été concélébrée par plusieurs prêtres venus de diverses structures de l’Eglise dont les abbés Norbert Mbunzu, «Le Front», curé de la paroisse à l’honneur, Tisset Nkouerimpio vicaire paroissial, Jean Paul Diakondoua Sina, vicaire coopérateur paroissial, Same Akomo Tchouah, Henock Darel Malonga, Régis Ibara, comptés parmi les fils de la paroisse, Jean Noël Miambanzila, prêtre de l’archidiocèse de Brazzaville, père Hermann Eponga Loumbé, dominicain, etc.
Au début de la messe animée par la chorale paroissiale Vierge Marie, frère Ambroise Ndougou, religieux Montfrortain, supérieur provincial de la congrégation des frères de Saint Gabriel, a présenté la biographie de Louis Marie Grignon de Montfort, le saint patron paroissial. Il a évoqué les grands axes de la vie de cet auguste homme d’Eglise et son héritage qui a conduit à la fondation de la famille Montfortaine qui comprend trois congrégations: les prêtres missionnaires de la compagnie de Marie, les filles de la sagesse, les frères de Saint-Gabriel.
Dans son homélie, l’abbé Same Akomo Tchouah a retracé l’histoire de l’évangélisation de cette paroisse autrefois annexe de la paroisse Sainte Rita de Moukondo. Il a rappelé ces moments où le père René Matelain, marianiste, fondateur de cette paroisse, parcourait les collines pour venir enseigner l’évangile aux habitants et riverains de ce périmètre paroissial. Il a rendu hommage aux anciens de cette paroisse qui ont transmis le témoin de l’évangélisation aux générations actuelles.
Peu avant la fin de la messe, le curé a témoigné sur l’action de la Vierge Marie dans la vie paroissiale et a félicité l’abbé Same Akomo Tchouah pour cette initiative: «J’ai 35 ans de vie sacerdotale et je suis originaire de la paroisse Saint-Pierre Claver de Bacongo. Ma paroisse n’a jamais organisé une messe de ses fils et filles devenus prêtres ou religieuses. Je félicite ainsi, l’abbé Same pour avoir pensé organiser une telle messe ici.»
Père Ilitch dans son ultime intervention a remercié le curé d’avoir consenti à ce que s’organise cette messe ici, et la communauté paroissiale pour avoir pris part à cette messe en l’honneur des prêtres originaires de cette paroisse.

Gislain Wilfrid
BOUMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

29 juillet 2021 19 h 42 min

Editorial

10 ou 40% ?

Avant, cela nous scandalisait. Puis, cela a étonné. Aujourd’hui que nous sommes blasés, on hausse les épaules et on passe à autre chose. La pratique de réclamer 10% d’un marché ou d’un service, du plus important au plus banal, s’est incrustée dans le paysage.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 5
  • 2 137
  • 1 991
  • 350 695
  • 28 juillet 2021