Sélectionner une page

FAUNE : Des trafiquants présumés aux arrêts

FAUNE : Des trafiquants présumés aux arrêts 

Grâce à une action concertée de la Gendarmerie nationale et de la direction départementale de l’Economie forestière appuyée par le projet d’appui à l’application de la loi sur la faune sauvage (PALF), deux personnes ont été arrêtées lundi 4 janvier 2021 à Brazzaville, en flagrant délit de détention, circulation illégales et tentative de commercialisation d’une peau de panthère.
Malgré la pandémie de la COVID-19 qui sévit à travers le monde, les trafiquants des espèces animales protégés ne reculent devant rien. Ils s’organisent pour toujours tirer profit du patrimoine faunique, en le détruisant. Si la culpabilité des présumés trafiquants est établie par la justice, ils encourent de lourdes peines pour préjudice écologique, conformément à la loi.
La panthère fait partie des espèces animales intégralement protégées au Congo suivant l’arrêté du 9 avril 2011 qui détermine les espèces animales intégralement et partiellement protégées. Conséquemment, l’importation, l’exportation, la détention et le transit sur le territoire national des espèces intégralement protégées, tout comme de leurs trophées sont strictement interdits. (Art. 27 de la loi du 28 novembre 2008 sur la faune et les aires protégées).
Au cours des dernières années, le trafic des espèces animales protégées est devenu plus organisé, plus lucratif, plus dangereux et plus mondialement répandu que jamais au même titre que le trafic de drogue. Mais, ce commerce illégal conduit fort malheureusement à l’extinction de nombreuses espèces animalières à travers le monde.

V.M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 février 2021 20 h 36 min

Editorial

Ils seront 7 !

Ainsi donc, comme les mousquetaires d’Alexandre Dumas, ils seront sept ! Ils seront sept candidats pour la présidentielle du 21 mars prochain. Le Conseil constitutionnel n’a écarté qu’un candidat sur les 8 qui avaient manifesté leur désir à prendre part à la course.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (123 833)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (55 618)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (33 099)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 1 985
  • 3 477
  • 76 593
  • 27 février 2021
mattis mattis libero ut neque. sed