Sélectionner une page

FAUNE : Des présumés trafiquants devant la justice

FAUNE : Des présumés trafiquants devant la justice

Au Tribunal de Grande Instance de Pointe-Noire s’ouvre le 10 novembre prochain, l’audience de deux présumés trafiquants de produits de faune arrêtés le 29 juillet dernier, pour préjudice écologique. Les deux prévenus, de nationalité congolaise, seraient membres d’un réseau de trafiquants de produits fauniques. Certains sont en cavale. L’un, acteur principal, serait à la fois acheteur, démarcheur et revendeur de produits de faune dans la ville océane et l’autre, son complice.
Interceptés par les agents de la Direction départementale du ministère de l’Economie forestière de Pointe-Noire et les éléments de la Gendarmerie nationale, avec l’aide du Projet d’appui à l’application de la loi sur la faune sauvage (PALF), les deux trafiquants présumés ont reconnu les faits qui leur sont reprochés: détention, circulation et commercialisation des trophées d’espèces animales intégralement protégées, la panthère et le pangolin géant.
C’est la première fois qu’ils comparaissent devant la justice congolaise. Ils encourent de lourdes peines; la plus sévère étant un emprisonnement ferme de cinq ans.
Inscrits sur la liste rouge d’espèces menacées d’extinction sur tout le continent et en Annexe 1 de la CITES qui régit le commerce international des espèces en danger de disparition, la panthère et le pangolin géant sont intégralement protégés. En République du Congo, ces deux espèces animalières sont aussi intégralement protégées par la loi du 28 novembre 2008 sur la faune et les aires protégées et l’Arrêté du 9 avril 2011 déterminant les espèces animales intégralement et partiellement protégées. «L’importation, l’exportation, la détention et le transit sur le territoire national des espèces intégralement protégées, ainsi que de leurs trophées sont strictement interdits», dispose, en son article 27, la loi.
L’ampleur de la pression sur les espèces protégées devenant telle, l’implication de tous pour lutter contre leur trafic illicite et scandaleux devient plus qu’urgente, pour préserver les écosystèmes forestiers et partant, la survie de l’humanité.

V.M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 13 h 24 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 899)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 225)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 769)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 16
  • 6 509
  • 13 289
  • 427 210
  • 16 mai 2021