Sélectionner une page

EPIDEMIE : L’Afrique sur le pied de guerre face au coronavirus

EPIDEMIE : L’Afrique sur le pied de guerre face au coronavirus

Apparue en décembre dernier à Wuhan, dans le centre de la Chine, l’épidémie a déjà fait plus de 300 morts et contaminé plus de 17 000 personnes. Plusieurs pays africains ont annoncé des mesures de précaution sanitaires supplémentaires, ainsi que des rapatriements. Le Botswana vient de détecter cinq cas suspects en provenance de Wuhan, qui viennent d’être placés en quarantaine. Pour l’instant, le Congo ne dénombre sur son sol aucun patient contaminé. Une surveillance accrue s’est tout de même organisée.

Quelques semaines après les premiers cas dans la ville chinoise de Wuhan, la mystérieuse pneumonie identifiée sous le nom de «2019-nCov» se propage et inquiète. Deux avions sont partis pour Wuhan le week-end dernier. Un premier de Royal Air Maroc a rapatrié dimanche 2 février matin 167 ressortissants africains. Accompagnés d’une équipe médicale, ils ont été conduits à l’hôpital de Sidi Saïd à Meknès et l’hôpital militaire Mohamed V de Rabat, où ils resteront en observation pendant 20 jours.
L’Algérie a également envoyé un avion lundi. 36 étudiants algériens, ainsi que 10 Tunisiens et quelques Libyens doivent bénéficier de ce rapatriement. Et c’est à l’hôpital spécialisé dans les maladies infectieuses d’Alger que ces rapatriés seront maintenus à l’isolement pendant 15 jours.
De l’autre côté, le Burkina Faso a également annoncé de nouvelles mesures. Alpha Barry, le ministre des Affaires étrangères a demandé aux Chinois qui désirent se rendre au Burkina de repousser leur voyage. Ceux qui viennent d’arriver sur le territoire seront placés dans un centre de confinement.
Cette semaine déjà plusieurs pays avaient pris des mesures de précaution: l’aéroport de Dakar s’est équipé de caméras thermiques pour prendre la température des passagers au contrôle des passeports… Les autorités mozambicaines ont quant à elles suspendu la délivrance de visas pour les citoyens chinois.
Au Congo, le ministère de la Santé a appelé à la sérénité et à la vigilance accrue. Il a recommandé l’observance de mesures d’hygiène de base: se laver les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique; se protéger dans la mesure du possible et en cas de maladie, la bouche et le nez avec une bavette; se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir ou avec le creux du coude en toussant ou en éternuant; éviter tout contact direct avec des personnes présentant des signes de grippe ou de difficulté respiratoires et bien cuire les fruits de mer (crabes, crevettes et autres) les poissons, viandes, avant leur consommation. Le ministère affirme, en outre, avoir pris des dispositions pour renforcer le contrôle sanitaire des passagers au niveau des différents points d’entrées aérienne, terrestre, portuaire et maritime du pays. A l’aéroport international Maya-Maya de Brazzaville, les passagers à l’arrivée sont soumis au thermomètre thermique et à une solution microbicide. Vendredi dernier, des Chinois ont été vus regroupés dans un angle de l’aéroport.

Gaule D’AMBERT

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 août 2021 23 h 05 min

Editorial

A notre santé !

Il y a un contraste sidérant à constater, avec l’homme de la rue, que «les deux industries les plus dynamiques du pays» sont la bière et la morgue. Chaque jour que Dieu fait, nous nous donnons en spectacle attablés aux bistrots, seuls ou avec des amis, hommes ou femmes, devant un alignement de bouteilles ou de cannettes bien moussantes dès 9h du matin. C’est d’ailleurs le meilleur indicateur pour savoir si les salaires ont été virés dans les banques.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 2 595
  • 2 207
  • 308 014
  • 1 août 2021