Sélectionner une page

Environnement : Le parc zoologique et botanique de Brazzaville: deux vocations conjuguées.

Environnement : Le parc zoologique et  botanique de Brazzaville:  deux vocations conjuguées.

La création du parc zoologique de Brazzaville remonte à l’année 1950 et son premier responsable fut M. Rousselot de nationalité française, entre 1952 et 1956. Depuis septembre 2018, Boniface Matingou est le 10e directeur du parc zoologique et botanique de Brazzaville. Situé au centre-ville de Brazzaville à l’intérieur de la réserve forestière de la Patte d’oie, le parc zoologique et botanique de Brazzaville est à la fois frontalier avec l’arrondissement 1 Makélékelé, 2 Bacongo et 4 Moungali. Boniface Matingou nous fait découvrir cette institution.
*M. le Directeur, pouvez-vous nous parler de l’organisation administrative de la structure dont vous avez la charge?
** Le parc zoologique et botanique de Brazzaville comprend trois services: le service aménagement, le service nutrition et le service vétérinaire. Il ne se pose pas de problème de personnel.

*Oui, mais pourquoi l’expression «Parc zoologique et botanique»?
**L’expression «Parc zoologique et botanique» est une appellation conjuguée : zoologique d’une part et botanique de l’autre. A sa création, il était appelé parc zoologique de Brazzaville tout simplement. Suite à la signature de la convention de concession avec un concessionnaire qui le gère aujourd’hui, il est appelé «Parc zoologique et botanique de Brazzaville» par ce qu’il conjugue deux vocations: la conservation des espèces fauniques pour l’éducation, la visite par le public, la pédagogie d’une part, et la botanique pour la conservation des espèces végétales d’autre part.

*Qelles sont les différentes espèces fauniques qui font l’admiration du public ici?
** Pour la petite histoire, le parc zoologique de Brazzaville a subi une destruction et une dégradation de sa gamme faunique suite aux événements socio-politiques de 1977 qui ont engendré la disparition de l’essentiel des espèces qu’il contenait. Ce sont des espèces qui faisaient la fierté du public brazzavillois avec le chimpanzé qu’on avait surnommé «Grégoire», le lion, le gorille. Aujourd’hui, la faune du parc est réduite à sa simple expression par quelques espèces présentes à l’instar du crocodile, de la civette, du singe et de quelques oiseaux comme le perroquet, l’aigle et le milan. Les espèces végétales quant à elles, constituent la convoitise des chercheurs. Ici, la liste est longue. Les espèces représentées sont: le milletia feruginea, appelé aussi bois de fer, le terminalia superba ou limba, etc.

*Comment se procurer les bêtes en cas de perte? N’importe quel citoyen peut vous vendre une jeune bête?
** Après la destruction ou la perte d’une espèce faunique, la Société C.R Multi-Services s’en occupe. C’est une société privée chargée de la gestion du parc, car elle possède toutes les techniques de capture et de transport dans les espaces aménagés.

*Est-il autorisé aux usagers de donner une banane ou un morceau de pain aux animaux?
** l’alimentation des bêtes est strictement réservée aux services habilités pour éviter soit l’empoisonnement de ces dernières, soit des incidents. Tenez! Dans le passé, un lion a arraché la main d’une femme Sud-africaine dans les années 1980. Nous ne voulons plus assister à un tel scenario.

*Pourquoi implanter un parc zoologique dans une ville comme la nôtre, quelle est son importance?
** Tout simplement parce que c’est d’abord un milieu de récréation ou de distraction, de réflexion, de recherches et de stages pour les étudiants et les chercheurs, de repos. Ensuite, c’est un milieu pédagogique pour toutes catégories de personnes.

*Existe-t-il une coopération avec les parcs zoologiques d’autres pays?
**Effectivement, il existe des échanges avec l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Nous avons aussi l’Association africaine des parcs zoologiques. (AAPZ). La plupart de ces organismes sont basés en Europe. Comme vous le savez, nous vivons dans un village planétaire et les choses doivent rimer avec les conventions internationales.

*Avez-vous un appel à lancer aux visiteurs?
**Avec la paix qui règne dans notre pays après 1997, nous réitérons notre invite pour dire au public que le parc zoologique et botanique de Brazzaville a repris ses activités; qu’il n’hésite pas à venir le visiter tous les jours de 08h à 17h.

Propos recueillis par
Victor GUEMBELA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 10 h 15 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 895)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 160)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 685)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 18
  • 4 260
  • 13 289
  • 424 961
  • 16 mai 2021