Sélectionner une page

Entrepreneuriat : Plus de 200 entrepreneurs retenus pour la première phase du CPA

Entrepreneuriat : Plus de 200 entrepreneurs retenus pour la première phase du CPA

La ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et du secteur informel, Madame Yvonne Adélaïde Mougany, a rendu officiellement publics vendredi 4 décembre 2020, à Brazzaville les résultats relatifs à la sélection des sous projets du 1er cycle du concours des plans d’affaires (CPA). Elle a publiquement indiqué les résultats de ce concours organisé dans le cadre du Projet d’appui au développement des entreprises et la compétitivité (PADEC), devant un parterre d’invités, dont les membres du comité de sélection et des opérateurs économiques locaux. Au total, 152 hommes et 78 femmes entrepreneurs ont été retenus. Ils vont sous peu suivre la phase pratique liée à la formation et au mentorat.

Le concours de plan d’affaires, qui s’exécute concomitamment avec le Fonds d’appui au développement des PME est un des principaux instruments pour ‘’favoriser l’éclosion des initiatives privées, aider au financement direct ou indirect des PME/PMI suivant des critères prédéfinis et aider à la structuration d’un secteur privé national fort’’. Son objectif général du CPA est de stimuler, à l’échelle nationale…, l’émergence et l’ éclosion d’un tissu de PME dynamiques et innovantes dans les secteurs d’activités et chaînes de valeur prioritaires, à fort potentiel, pour contribuer à la croissance économique et à la création d’emplois durables et décents, notamment pour les jeunes et les femmes.
La première phase du concours de plans d’affaires a été financée grâce à un prêt de la Banque mondiale à hauteur de 25 millions dollars, environ 14,6 milliards F.CFA. Le comité de sélection procédera à un nouveau tri parmi les deux cent trente dossiers qui ont été déclarés éligibles, pour n’en retenir que cent au final d’ici au début de l’année prochaine.
Les femmes, dans cette première phase de la sélection, représentent plus de 34% et les personnes vulnérables ou vivant avec handicap 11%. Un nombre qui épouse pleinement le souhait exprimé par le ministère des PME lors de la cérémonie de lancement du concours: l’atteinte d’un quota minimal de 30% de femmes parmi les bénéficiaires du CPA.
La sélection s’est déroulée sur l’ensemble du territoire national, à l’exception du département de la Likouala. Sur la liste des lauréats par département, Brazzaville arrive en tête avec 73 dossiers. Viennent après Pointe-Noire (35), le Niari (29), la Cuvette (29), et loin derrière la Lékoumou (3) et la Cuvette-Ouest (1). Le secteur d’agrobusiness est le plus représenté (79%), loin devant le transport/logistique (8,3%), les opportunités COVID (4%). Les prix seront remis aux bénéficiaires après une période de formation et de mentorat en février, peu avant le lancement de la deuxième phase du CPA. Les heureux bénéficiaires recevront des subventions allant de trois à quinze millions CFA, grâce un autre instrument mis en place, le Fonds d’appui au développement des Petites et moyennes entreprises. La ministre des PME les a exhortés à ‘’ne pas faire mentir le choix porté sur eux, moins encore à décevoir l’espoir placé en eux’’.
Tenant compte de la crise sanitaire liée à la COVID-19, l’équipe dirigeante du PADEC a décidé de simplifier le processus du CPA et du fonds. Des facilités sont accordées aux promoteurs d’entreprise en création ou en développement, dont les ressources ont été affectées par la pandémie..
La ministre Yvonne Adélaïde Mougany, satisfaite des résultats, estime que l’objectif est atteint avec la forte présence des femmes et des personnes vulnérables sur la liste. «Ce concours de plan d’affaires va stimuler l’éclosion d’un tissu économique national. Notre ambition est qu’au terme du passage par des moules de bonnes pratiques internationales se renforce sur le fond un épanouissement de l’initiative privée, une symbiose de la culture entrepreneuriale et managériale dans la société congolaise.»
En définitive, 200 MPME en création ou en développement seront appuyées pour réaliser leurs plans d’affaires et développer des entreprises viables grâce à un coaching sur douze mois. Ce sera à l’issue de deux cycles de 100. Toutes les 200 entreprises bénéficieront d’un appui financier sous-forme de subvention dont le montant est compris entre 2.000.000 et 10.000.000 de Francs CFA.

Viclaire MALONGA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 janvier 2021 21 h 43 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (90 942)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (37 986)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 030)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 3
  • 4 402
  • 2 853
  • 80 572
  • 16 janvier 2021
sit Sed elit. dapibus ante. consequat. id fringilla neque. ut