Sélectionner une page

Entreprenariat : Des jeunes vulnérables formés aux techniques de recherche d’emplois

Entreprenariat : Des jeunes vulnérables formés aux techniques de recherche d’emplois

Du 16 au 29 octobre 2020 s’est déroulée simultanément à Don Bosco et au CEFA de mécanique automobile à l’Institut Thomas Sankara, dans la ville océane, une formation en technique de recherche d’emplois et de création d’auto-emploi. 417 jeunes filles et garçons vulnérables au total, sur 845 de la sous composante 1.1 du projet, y ont pris part.

Lancée à Don Bosco par Jean Claude Etoumbakoundou, secrétaire général de la préfecture de Pointe-Noire, cette formation s’est inscrite dans le cadre du Projet de développement des compétences pour l’employabilité (PDCE) mis en œuvre par le Gouvernement avec l’appui technique et financier de la Banque mondiale, dans l’objectif de faciliter l’emploi de 6.500 jeunes vulnérables vivants dans les zones périurbaines de Brazzaville et de Pointe-Noire, selon une répartition égale des bénéficiaires (hommes-femmes).
Le projet a pour ambition de promouvoir l’acquisition et le renforcement des compétences à l’emploi et à l’entreprenariat pour jeunes vulnérables vivant en zones urbaines et périurbaines, afin d’améliorer leur insertion sur le marché du travail et conséquemment leurs revenus.
«Cette formation a comblé toutes les lacunes que j’avais. Au départ, je ne savais rédiger ni une lettre de motivation, ni un curriculum vitae, moins encore une demande d’emploi. Aujourd’hui, je peux dire que je suis maintenant complet dans mon domaine. Avec rien, j’ai appris beaucoup de choses. Je remercie la Banque mondiale et le PDCE d’avoir pensé à la jeunesse de Pointe-Noire», a témoigné Jean De Dieu Balenguissa Nanitelamio, un des bénéficiaires de la formation.
Orphée Rostand Bantaba, un des formateurs, a estimé que les objectifs ont été atteints. «Les enseignements que nous avions dispensés ont été d’ordre pratique. Les apprenants sont capables maintenant de mettre en application tout ce qu’ils ont appris et de se prendre en charge», a-t-il rassuré.
Il convient de rappeler, que dans le cadre de cette deuxième phase de formation du projet, 1.543 jeunes vulnérables âgés de 17 à 30 sont à former dans différents métiers porteurs à Brazzaville et à Pointe-Noire. Ces jeunes, une fois formés, seront aptes à affronter le marché de l’emploi, en vue de leur insertion professionnelle.
Le PDCE, conformément à ses objectifs et tenant compte des contraintes budgétaires, a mis en place un mécanisme simple d’accompagnement post formation pour les 1.543 jeunes, afin de les aider à acquérir plus encore les compétences requises dans la recherche d’emploi salarié ou de la création d’une micro-entreprise par l’auto emploi.
La durée des formations est de 6 à 9 mois, assortie d’un stage pratique de trois mois. L’essentiel pour ces jeunes!
Le PDCE se propose de recruter l’ONG AMICODE pour les former, soit 698 à Brazzaville et 845 à Pointe-Noire.

Equateur Denis
NGUIMBI

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

25 novembre 2020 4 h 12 min

Editorial

Protestants en marche

Au bout d’un synode, une assemblée plénière des dirigeants et de ce que l’on qualifiera de forces vives, l’Eglise évangélique du Congo, EEC, a fini par refaire son unité. Pendant quatre jours, à la paroisse de Makélékélé Matour de Brazzaville, nos sœurs et frères protestants ont lavé leur linge sale en famille, passé en revue les écueils à une annonce fluide de la Parole du Salut, tracé les lignes d’un futur rempli de moins de scories.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (47 214)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (21 054)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (17 629)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 212
  • 2 262
  • 53 229
  • 18 novembre 2020
Donec ut Praesent odio at libero