Sélectionner une page

Enseignement supérieur : L’Université Marien Ngouabi change les étiquettes

Enseignement supérieur : L’Université Marien Ngouabi change les étiquettes

Selon les réformes intervenues avec la mise en fonction de l’Université Denis Sassou Nguesso de Kintélé, la République du Congo compte aujourd’hui deux universités publiques. La première est l’Université Marien Ngouabi.

Le démarrage des cours pour l’université de Kintélé est prévu le 5 février.
Le récent décret du 6 janvier 2021 portant dénomination des dirigeants et animateurs des institutions et établissements publics et privés de l’enseignement supérieur, qui abroge toutes les dispositions antérieures contraires, contraint l’Université Marien Ngouabi à changer les dénominations actuelles de ses dirigeants. Histoire de se conformer aux nouvelles prescriptions.
Sous la houlette de Louis Bakabadio son président, le Comité de direction de l’Université Marien Ngouabi s’est réuni vendredi 22 janvier dernier à Brazzaville. Il a instruit le recteur de cette institution d’enseignement supérieur pour appliquer ces nouvelles dispositions. Désormais, l’Université Marien Ngouabi a un président, secondé par deux vice-présidents: le vice-président chargé des affaires académiques et le vice-président chargé de la recherche et de la coopération.
Le Comité de direction s’est penché également sur la concomitance du paiement des salaires de l’Université Marien Ngouabi avec ceux de la Fonction publique, tout comme sur l’évolution des textes de l’Université Marien Ngouabi. Il a salué les efforts du Gouvernement dans l’exécution du protocole signé entre le Gouvernement et l’intersyndicale de l’Université Marien Ngouabi. Aussi l’a-t-il invité à poursuivre l’apurement des arriérés des salaires et des heures diverses.
Au sujet de l’évolution des textes de l’Université Marien Ngouabi, le Comité de direction a instruit le Conseil technique de faire des propositions appropriées.
Au terme des travaux, M. Atibayeba, nouveau vice-président de l’Université Marien Ngouabi en charge de la recherche et de la coopération s’est ainsi exprimé: «Notre pays disposant désormais de deux universités, il était de bon aloi que le Gouvernement prenne un décret pour changer la dénomination des dirigeants de l’UMNG, afin d’harmoniser les choses. L’Université Marien Ngouabi a désormais un président au lieu d’un recteur. Il est secondé par deux vice-présidents au lieu de deux vice-recteurs. Dans les facultés et les instituts, rien n’a changé. Il y aura toujours des doyens et des vice-doyens en ce qui concerne les facultés, et des directeurs et directeurs adjoints, pour les Ecoles et Instituts.» Toujours dans le cadre des réformes, il a été pensé la mise en place de pôles académiques qui seront dirigés par des présidents.

Marcellin MOUZITA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 février 2021 21 h 08 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (119 847)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 151)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 657)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 1 210
  • 2 584
  • 68 918
  • 4 février 2021
vel, in mattis ipsum odio justo eget sem, adipiscing libero Sed Aliquam