Sélectionner une page

ENSEIGNEMENT : De l’urgence d’éradiquer la violence en milieu scolaire

ENSEIGNEMENT : De l’urgence d’éradiquer  la violence en milieu scolaire

Suite aux incidents enregistrés il y a quelques semaines au lycée Antonio Agostino Neto, dans le 6e arrondissement Talangaï, le ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Jean Luc Mouthou, y a effectué une visite le 15 juin dernier. Il était accompagné de l’administrateur-maire de cet arrondissement, Privat Frédéric Ndéké et du député de cette circonscription Isidore Lenga.

Le ministre a exprimé la volonté du Gouvernement d’arrêter ce phénomène et exhorté les élèves à la bonne conduite, car ils sont l’avenir du pays. En pédagogue, le ministre Mouthou, d’une salle à une autre, a invité les élèves à une réelle prise de conscience. «C’est l’occasion pour nous d’attirer votre attention sur tous les efforts du Gouvernement à l’heure actuelle, sous l’impulsion du président de la République Denis Sassou Nguesso… Nous sommes donc tenus d’être au chevet de l’école, de jour comme de nuit pour apporter des solutions idoines pour votre développement personnel et celui de notre pays», a-t-il dit.
Pour que les enseignements se passent dans la quiétude dans cet établissement, en collaboration avec les autorités de cet arrondissement, la période de vacances sera mise à profit pour réfléchir sur la meilleure façon de construire une véritable paix au sein de ce lycée pour ne point perturber le climat de bon voisinage entre le CEG et l’école primaire qui l’environnent. «Je voudrais compter sur votre engagement et votre responsabilité pour qu’ensemble nous puissions construire le destin du Congo», a-t-il déclaré.
Au sujet d’autres établissements où règne également la violence, le ministre a rassuré que des mesures sont en train d’être prises pour garantir un environnement scolaire apaisé propice aux apprenants. Il a également félicité et encouragé le corps enseignant pour l’accomplissement de la mission sacerdotale qui est la leur.

Esperancia MBOSSA-OKANDZE

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

29 juillet 2021 20 h 38 min

Editorial

10 ou 40% ?

Avant, cela nous scandalisait. Puis, cela a étonné. Aujourd’hui que nous sommes blasés, on hausse les épaules et on passe à autre chose. La pratique de réclamer 10% d’un marché ou d’un service, du plus important au plus banal, s’est incrustée dans le paysage.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 4
  • 2 208
  • 1 991
  • 350 766
  • 28 juillet 2021