Sélectionner une page

ELIMINATOIRES DE LA COUPE DU MONDE 2022 : Le Congo n’est pas gâté

ELIMINATOIRES DE LA COUPE DU MONDE 2022 : Le Congo n’est pas gâté

Les 40 équipes nationales encore en lice pour la phase de poules des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, zone Afrique, ont été logées dans dix groupes de quatre. Les sans-grades, plus nombreux, sont mêlés à douze anciens Mondialistes. Le Congo se trouve dans le groupe H aux côtés du Sénégal, du Togo et de la Namibie. Tel est le dénouement du tirage au sort effectué par la CAF, mardi 21 janvier à son siège du Caire (Egypte).
Les Diables-Rouges du Congo n’ont pas été franchement servis par le destin. Ils vont d’abord retrouver le Sénégal à qui ils ont déjà eu affaire dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2021 et qui les a battus (0-2) lors de la première journée. Mieux, un Sénégal qui a déjà participé deux fois à la phase finale du Mondial (2002 et 2018). Et le deuxième gros client n’est pas le premier venu, puisqu’il s’agit du Togo de Claude Le Roy, lui aussi ancien mondialiste en 2006. Il avait obtenu son visa pour l’Allemagne devant le… Congo justement, qu’il avait battu à Brazzaville (3-2) lors de l’ultime journée des éliminatoires (après l’avoir déjà emporté à l’aller: 2-0), et le… Sénégal (2-2 et 3-1), entre autres.
Si la Namibie fait figure de petit poucet, elle n’a aucune raison de ne pas se sentir concernée par un billet pour le Qatar. Comme face au Sénégal et au Togo, entre Congolais et Namibiens, ce sont aussi des retrouvailles puisque les deux pays ont été deux fois dans un même groupe, mais pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 1992 et 2000. Il faut ajouter leurs dernières confrontations en 2014 pour les préliminaires de la CAN 2015.
Les Lions du Sénégal, et pas seulement parce qu’ils étaient au dernier Mondial en Russie, ont en leur sein le meilleur joueur africain de l’année et une pléiade de stars évoluant dans les grands clubs européens. Ils partent logiquement favoris pour occuper la première place de ce groupe. Congolais et Namibiens se feraient donc bien des soucis pour une place au soleil. D’autant plus qu’une équipe seulement sera qualifiée pour le dernier tour.
On ne craint pas une pluie par les grondements de tonnerre, dit un adage. Pour preuve, le Congo fut à un doigt d’une qualification pour le Mondial 1998 dans un groupe coriace composé de l’Afrique du Sud, de la Zambie et de la RDC. Mais depuis, beaucoup d’eau a coulé sous ce qui reste de ponts dans la capitale congolaise et à Pointe-Noire. Le somptueux héritage des anciens dilapidé, le football congolais a touché le fond du précipice. Leurs héritiers peinent à le fructifier. Et même depuis le coup d’éclat de 2015 en Guinée Equatoriale, il broie du noir, nargué et dépassé par ses anciennes atteintes. Pour tout dire, le Congo ne fait plus peur. Les échéances en cours (Eliminatoires CAN 2021 et Coupe du monde 2022) constitueront-elles un déclic pour ce football en perte de vitesse? Elles pourraiernt pousser les uns et les autres à travailler plus sérieusement pour revenir au top niveau.

Guy-Saturnin
MAHOUNGOU

Tous les groupes
Groupe A: Algérie, Burkina Faso, Niger, Djibouti. Groupe B: Tunisie, Zambie, Mauritanie, Guinée Equatoriale. Groupe C: Nigeria, Cap Vert, Centrafrique, Liberia. Groupe D: Cameroun, Côte d’Ivoire, Mozambique, Malawi. Groupe E: Mali, Ouganda, Kenya, Rwanda. Groupe F: Egypte, Gabon, Libye, Angola. Groupe G: Ghana, Afrique du Sud, Zimbabwe, Ethiopie. Groupe H: Sénégal, Congo, Namibie, Togo. Groupe I: Maroc, Guinée, Guinée-Bissau, Soudan. Groupe J: RDC, Bénin, Madagascar, Tanzanie.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 143 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 143 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

1 décembre 2020 15 h 56 min

Editorial

Tout est réglé

Il y a une jurisprudence africaine en matière d’élections. Au moment où nos délégués s’apprêtent à quitter Madingou après leur participation à la concertation politique de Madingou, il ne serait pas inutile de rappeler que, en principe, c’est pour mieux préparer la présidentielle de mars prochain que cette rencontre de trois jours a eu lieu. Mieux préparer, c’est-à-dire ôter sur le chemin de ce scrutin majeur les obstacles qui pourraient conduire à la contestation des résultats.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (52 793)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 627)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (21 505)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 4
  • 1 564
  • 1 603
  • 55 761
  • 28 novembre 2020
dolor. ante. libero commodo vel, Curabitur tempus lectus pulvinar dapibus commodo