Sélectionner une page

ELIMINATOIRES CAN 2022 (CONGO-ESWATINI) : Congo: objectif deuxième place!

ELIMINATOIRES CAN 2022 (CONGO-ESWATINI) : Congo: objectif deuxième place!

La première passe d’armes entre le Congo et le Royaume d’Eswatini jeudi 12 novembre 2020 au Stade Massamba-Débat a déjà laissé des traces. Mais ce n’est pas fini ! Les sélections nationales des deux pays vont s’affronter une deuxième fois lundi 16 novembre prochain à Mbabané. Les résultats de cette double confrontation donneront des éléments de réponse quant aux chances de qualification des Diables-Rouges pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations qui se déroulera au Cameroun en janvier 2022.
Les Diables-Rouges jouent donc gros en l’espace de cinq jours, face à leurs homologues du Royaume d’Eswatini qu’ils sont en train d’affronter pour le compte des 3e et 4e journées des éliminatoires. Le match aller qui s’est jouée hier jeudi est un indicateur pour la suite des qualifications. Les délais de bouclage n’ont pas permis à votre journal de rendre abondamment compte de ce premier match dans ce numéro.
L’objectif des Diables-Rouges est de terminer au moins deuxième de leur groupe. Cette place, ils la disputent avec la Guinée-Bissau. Les deux pays gardent encore intact leurs chances de qualification avant la quatrième journée en début de semaine prochaine. Avec trois points au compteur et une différence de buts favorable au terme des deux premières journées, et après la défaite de la Guinée-Bissau face au Sénégal (0-2) mercredi 11 novembre à Thiès, les Diables-Rouges sont obligés de faire le plein des points (six sur six possibles) face à l’Eswatini, pour espérer avoir déjà un pied en phase finale. Tout le monde a déjà sa petite idée sur le sort des poulains de Valdo Candido, car la manche aller s’est déjà disputée.
Une chose est sûre, les Diables-Rouges ont leur destin en main. Ils possèdent tous les atouts pour garder la deuxième place du groupe. Un point paraît capital : ils ont l’avantage indéniable de livrer leurs matches de ce mois de novembre contre l’équipe supposée la plus faible du groupe, tandis que leur rival pour la conquête de la deuxième place, la Guinée-Bissau, en découd avec le Sénégal qui s’impose de plus en plus comme le favori indiscutable.
La victoire du Sénégal aux dépens de la Guinée-Bissau mercredi 11 novembre à Thiès conforte ce pays dans sa position actuelle de leader du groupe. Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit l’adage. Le succès des Sénégalais a été salué par tout le Congo, car ce résultat fait l’affaire des Diables-Rouges et est même, pour certains, synonyme d’un grand pas vers la qualification. Mais les plus sceptiques des supporters des Diables-Rouges attendront le match retour Eswatini-Congo pour être en partie fixés. Car tout laisse présager de chaudes empoignades par adversaires interposés entre le Congo et la Guinée-Bissau jusqu’au dernier match des éliminatoires.
Cela étant, le contexte sanitaire particulier associé à une sélection congolaise suscitant des interrogations chaque fois qu’elle joue à l’extérieur, ne soulève pas moins quelque doute qu’il faudra inévitablement balayer, pour vaincre le Royaume d’Eswatini chez lui. Les Diables-Rouges devront donc faire preuve d’une formidable solidarité le 16 novembre, de savoir garder la tête sur les épaules. Que leur réserve l’avenir ? Impossible de le déviner à l’heure qu’il est.

Jean ZENGABIO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

25 novembre 2020 3 h 23 min

Editorial

Protestants en marche

Au bout d’un synode, une assemblée plénière des dirigeants et de ce que l’on qualifiera de forces vives, l’Eglise évangélique du Congo, EEC, a fini par refaire son unité. Pendant quatre jours, à la paroisse de Makélékélé Matour de Brazzaville, nos sœurs et frères protestants ont lavé leur linge sale en famille, passé en revue les écueils à une annonce fluide de la Parole du Salut, tracé les lignes d’un futur rempli de moins de scories.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (47 188)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (21 042)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (17 625)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 171
  • 2 262
  • 53 188
  • 18 novembre 2020
id ut ipsum et, tempus quis Sed Donec eleifend lectus felis non