Sélectionner une page

ELECTRICITE : «Un véritable casse-tête pour les Congolais»

ELECTRICITE : «Un véritable casse-tête pour les Congolais»

Destinée à éclairer les maisons, à faire fonctionner les usines, les entreprises et autres appareils électroménagers, l’électricité fournie pour la consommation domestique est de mauvaise qualité, à Brazzaville. A cela s’ajoutent les coupures intempestives à répétition, sources de nombreux désagréments.

Une situation qui n’arrange pas les propriétaires de nombreux petites unités de production et de services, comme les boulangeries, les salons de coiffure, les ateliers de couture, les pressings, les boucheries, etc. Ils sont obligés d’acquérir des groupes électrogènes pour faire marcher leurs activités. Reste à savoir à quoi servent les barrages électriques dont dispose le Congo: Imboulou, Moukoukoulou et le Djoué dont on attend toujours la réhabilitation.
Propriétaire d’un atelier de soudure dans le 7ème arrondissement de Brazzaville, Mfilou, Alain Koud affirme: «je n’en peux plus vivre dans ce calvaire de coupures à répétition. Je nourris ma famille à travers ce travail, par Jour, il me faut dépenser de l’argent pour faire fonctionner le groupe électrogène pour travailler. Mes recettes ont pris un sérieux coup; je ne fais plus que 4000 F.CFA par jour, alors qu’auparavant j’arrivais à encaisser 28.0000 F.CFA par jour. Je demande aux autorités de trouver une solution définitive à ce problème de coupure d’électricité à répétition».
L’offre d’énergie électrique actuelle est inférieure à la demande nationale. La capacité totale disponible reste encore faible à cause notamment de la vétusté des installations électrique. Il y a donc urgence à moderniser les infrastructures de transport d’énergie et à augmenter sa production au regard de l’évolution démographique, et attirer les investisseurs qui veulent construire des usines dans le pays.

KOBISSIDI KOUILOU
(Stagiaire)

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

24 septembre 2020, 10: 12

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (21 748)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (9 568)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (6 727)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 347
  • 21 435
  • 1 710
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
Nullam venenatis, elit. amet, vulputate, ut id, lectus leo. id in