Sélectionner une page

ELECTIONS AU CNOSC : Aux urnes, mais après les JO de 2021 !

ELECTIONS AU CNOSC : Aux urnes, mais après les JO de 2021 !

Prévues normalement en début 2021, les élections pour le renouvellement du comité exécutif du Comité national olympique et sportif congolais (CNOSC) ne se tiendront finalement qu’après le déroulement des Jeux olympiques de Tokyo, qui sont décalés en 2021 en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19. L’actuel Comité exécutif a sollicité et obtenu cette dérogation de l’ensemble du mouvement sportif réuni samedi 25 juillet dernier en assemblée générale annuelle à son siège de Mpila, à Brazzaville.
Elu le 27 mai 2017 pour quatre ans, le mandat de ce Comité, présidé par Raymond Ibata, devrait prendre fin le 26 mai 2021 conformément aux statuts de son instance. Les délégués des fédérations sportives nationales et les membres coptés avaient le choix entre deux propositions faites par le Comité international olympique (CIO), dans une circulaire d’orientation datée du 23 avril 2020, et adressée aux CNO impactés par la COVID-19 : soit organiser les élections dans les délais prescrits par les statuts, soit suivre le cycle des Jeux Olympiques en organisant les élections aussitôt après les JO de 2021. Ils se sont prononcés pour la deuxième solution. Ce choix se justifie du fait qu’en cas d’un renouvellement dans les délais statutaires, le nouveau comité exécutif allait être confronté à la «difficulté» de prendre «aussitôt le relais» pour «assurer une bonne préparation et une participation des athlètes congolais aux JO de Tokyo», comme l’a soutenu Jérôme Poivey, chef du Département juridique du CIO.
Bref, les futures élections auront donc lieu en 2021, aussitôt après les Jeux olympiques. Et le cycle électoral devrait ensuite revenir à la normale après les Jeux Olympiques de 2024 qu’abritera Paris, si l’on en croit le communiqué final ayant sanctionné les travaux.
Concernant les JO de 2021, le CNOSC entend mettre à profit le décalage de l’événement pour parfaire la préparation des sportifs nationaux, en s’appuyant, naturellement, sur les fédérations dont les athlètes sont ou seront appelés à y participer. Tant sur le plan administratif (accréditations et calendrier des compétitions de qualification) que technique (mise à jour du palmarès de potentialité de chacun de leurs athlètes).
Les travaux de l’assemblée générale annuelle du CNOSC ont été présidés par Raymond Ibata. En présence du directeur de cabinet du ministre des Sports, Jacques Gambou.

G.-S.M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 143 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 143 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

1 décembre 2020 16 h 32 min

Editorial

Tout est réglé

Il y a une jurisprudence africaine en matière d’élections. Au moment où nos délégués s’apprêtent à quitter Madingou après leur participation à la concertation politique de Madingou, il ne serait pas inutile de rappeler que, en principe, c’est pour mieux préparer la présidentielle de mars prochain que cette rencontre de trois jours a eu lieu. Mieux préparer, c’est-à-dire ôter sur le chemin de ce scrutin majeur les obstacles qui pourraient conduire à la contestation des résultats.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (52 822)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 633)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (21 522)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 599
  • 1 603
  • 55 796
  • 28 novembre 2020
commodo ante. venenatis vel, id ut