Sélectionner une page

Education : Une nouvelle extension de l’Ecole internationale Espoir du pays

L’Ecole internationale Espoir du pays existe depuis 2012. Son promoteur, le Dr Sylvain Roland Malonga, et son épouse ont présenté jeudi 8 octobre 2020 l’extension du complexe à Mpissa, dans le 2e arrondissement de Brazzaville, Bacongo. La cérémonie s’est déroulée sous les auspices de Mme Simone Loubienga, administrateur-maire de cet arrondissement, en présence de l’ancien administrateur-maire de Moungali, Benjamin Loukakou, du chef du quartier 29 de Mpissa, François Matsimouna, du personnel administratif et du corps enseignant.

Le promoteur a, dans son mot de bienvenue, retracé le parcours de son école, de la création jusqu’à aujourd’hui. L’Ecole internationale Espoir du pays, a-t-il dit, est une école américaine. Elle est un rêve, une idée venue de Chicago (Etats-Unis) dans les années 2010-2011.
Présentant les caractéristiques de la nouvelle extension, il a indiqué que c’est un bâtiment réalisé en plein confinement pendant six mois. Il a six niveaux. Pour la première phase, deux niveaux ont été réalisés. Au rez-de-chaussée, premier niveau, on trouve trois salles de maternelle, un bloc administratif et une salle de CP1. Au deuxième, le cycle primaire et une salle informatique. Le cycle du collège se tient au 3e niveau. Chaque niveau a six salles de classes pour trente élèves. A l’avenir, deux autres niveaux s’ajouteront pour les activités culturelles et au 6e, il y aura un bloc d’appartement pour le personnel étranger dans le but d’assister le personnel enseignant et administratif du Congo.
Mme Simone Loubienga, félicitant le couple Malonga, a rappelé que l’école est le creuset de la République, l’école fait que la nation ait un socle, un fondement, une fondation. «Avec les structures que nous avons dans cette école, les enfants, qui viendront y étudier vont transmettre ce qu’ils auront appris aux autres, afin que le quartier Mpissa puisse rayonner dans tout Bacongo», a-t-elle dit.
Le chef du quartier, François Matsimouna, a exécuté le rituel traditionnel en signe de bénédiction et de sanctification des lieux. S’en est suivie l’inauguration de la fontaine offerte par l’Ecole à la population de Mpissa, par Mme Simone Loubienga. Cette fontaine est placée à l’extérieur de l’école.
A l’école internationale Espoir pays, la langue anglaise est enseignée depuis la maternelle. Claudine Wojtowicz, directrice du département de langue anglaise, s’est réjouie de dispenser le cours aux enfants de deux ans. «A la maternelle, ce sont les répétitions, on s’amuse beaucoup. Les enfants apprennent les concepts les plus simples: bonjour, merci et font des phrases. C’est bien de commencer très tôt, car la mémoire est parfaite jusqu’à 8 ans. Je suis très heureuse d’avoir ces enfants, car il faut préparer leur base», a-t-elle expliqué.
A l’issue de la cérémonie, les cinq premiers de chaque classe ont reçu des fournitures scolaires. Une façon de les encourager à aller plus loin.
L’Ecole internationale Espoir du pays est également présente au Plateau des 15 ans, Moungali (Brazzaville) et à Mont Kamba (Pointe-Noire).

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA
et Stepha BOYABE (Stagiaire)

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 75 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 75 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

29 octobre 2020 12 h 02 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (29 953)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 172)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 493)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 600
  • 44 954
  • 5 394
  • 1 225
  • 4
  • 12
  • 1
  • 25 octobre 2020
Praesent libero tempus ipsum dolor diam elit. efficitur. Nullam risus felis Curabitur