Sélectionner une page

Education : Les animateurs des centres d’alphabétisation sollicitent leur intégration

Education : Les animateurs des centres d’alphabétisation sollicitent leur intégration

Après la rentrée scolaire le 12 octobre dernier sur toute l’étendue du territoire national, les centres d’alphabétisation et de rescolarisation ont, quant eux, ouvert leurs portes le 19 octobre. Pour s’assurer du bon démarrage des apprentissages en leur sein, le directeur de cabinet du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation Adolphe Mbou-Maba, accompagné de quelques cadres de la direction générale de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle, a effectué une visite dans trois centres à Brazzaville.

La visite a commencé dans les centres de rescolarisation de l’école Loango Marine à Kinsoundi et de l’école Angola libre, à Makélékélé, le 1er arrondissement de Brazzaville. Les centres de rescolarisation Maman Elombé et le centre d’alphabétisation Geneviève Maloumbi situés dans l’enceinte de la paroisse Notre Dame de victoire de Ouenzé, dans le 5e arrondissement, ont clos la ronde de la délégation sur une note de satisfaction.
Dans les différents sites visités, le représentant du ministre de l’Enseignement primaire s’est appesanti sur le respect des gestes barrières en cette période de crise sanitaire liée à la COVID-19, avant d’encourager les apprenants au travail. «Ne voyez pas votre âge. Je salue votre audace et vous souhaite une bonne année scolaire», a-t-il dit, rappelant la maxime ‘’Il n’est jamais trop tard pour apprendre’’.
Belvie Tsika Makaya a remercié le Gouvernement pour ces lieux d’apprentissage. «J’étais venu dans ce centre sans une base, mais à ce jour, je suis capable de lire et écrire. Je demande à tous ceux qui ont abandonné l’école ou qui n’ont pas eu la chance de se scolariser, d’écarter la honte et de suivre ce chemin, car la connaissance prépare le développement», a-t-elle témoigné.
Pour leur part, les animateurs se disent dévoués pour assurer les enseignements. «Nous demandons aux parents d’envoyer les enfants vers les centres, parce qu’un enfant qui ne sait pas lire et écrire constitue un danger permanent pour la famille, au-delà pour toute la nation. Pour assurer cette tâche, nous avons besoin des kits scolaires», a précisé Jean Claude Ngami, animateur au Centre d’alphabétisation de Ouenzé.
Les animateurs à 80% sont des bénévoles. Ils sollicitent l’intégration à la fonction publique.
Le directeur du centre d’alphabétisation Généviève Maloumbi, Bienvenue Bemba Banzouzi suggère que l’Etat pense à l’ouverture d’un lycée pour ces apprenants. «Parce qu’après l’obtention du BEPC, certains manifestent la volonté de poursuivre leur scolarité. Or jusqu’à présent les apprentissages ne s’arrêtent qu’au collège par manque de structures. Nous demandons à l’Etat de nous accorder à partir de la rentrée andragogique 2021-2022 des salles de classe à l’école Pierre Ntsiété qui s’est désengorgée après l’ouverture du complexe scolaire Gampo-Olilou-Révolution. Le centre est ouvert à tout le monde sans distinction aucune.»

E.M-O

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 décembre 2020 14 h 04 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (53 779)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 930)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (22 196)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 12
  • 2 869
  • 2 037
  • 58 190
  • 2 décembre 2020
non dolor consectetur Nullam Curabitur ipsum in ut velit, lectus accumsan venenatis