Sélectionner une page

ÉDUCATION : L’émulation pour l’égalité des chances

ÉDUCATION : L’émulation pour l’égalité des chances

L’amicale des anciens élèves de Balou Constant de Pointe-Noire a remis le 10 octobre des kits scolaires aux cent meilleurs élèves de cette école primaire publique et du collège public Moe Poaty afin de les encourager à l’excellence. Une troisième édition pour «garantir l’égalité des chances parmi les enfants».

Cette troisième édition de remise des kits scolaires aux meilleurs élèves a eu pour cadre le collège Moe Poaty de l’arrondissement 4 Loandjili. C’était en présence du chef de cabinet de Maurice Assiana, administrateur-maire de l’arrondissement 4 Loandjili.
Les bénéficiaires sont les cent meilleurs élèves du collège Moe Poaty et de l’école primaire Balou Constant, à raison de 10 élèves par niveau. Sacs, cahiers, manuels…En cette rentrée scolaire 2020-2021, c’est donc une dépense de moins pour les parents d’élèves. Comme ceux de Chanel Stiven Mazonga.
Une récompense qui résonne comme une reconnaissance du mérite de Stiven qui a obtenu 15,50 de moyenne au brevet d’études du premier cycle (BEPC). Et grâce à cet exploit, il a accédé aux classes renforcées de Total E&P Congo, a été doté d’un ordinateur portatif et reçu une enveloppe de la Fondation Cœur de Patrice.
Pour l’AEBC, l’initiative «s’inscrit dans le cadre de la quête d’excellence à laquelle notre structure s’emploie depuis trois ans», a déclaré Francis Renaud Poaty, vice-président de l’Amicale.
Quête de l’excellence, c’est ce à quoi l’État s’emploie à travers des lycées d’excellence. Comme il savait le faire jadis. «L’État primait les meilleurs élèves à l’époque. On remettait les cadeaux, on logeait et nourrissait les bons élèves. Et le Congo figurait parmi les pays africains ayant un fort taux d’alphabétisation», s’est souvenu M. Poaty.
Et dans un tel contexte, l’égalité des chances était garantie. «Parmi les enfants qui ont reçu des kits, c’est sûr qu’en cette période de crise, il y a ceux dont les parents n’ont pas encore acheté les fournitures. Ce kit bien que modeste pourrait les aider. Les fournitures ne devraient plus être un obstacle», a expliqué Francis Renaud Poaty.
«Effectivement, ça va soulager mon père vendeur au marché et ma mère femme au foyer», a reconnu Stiven Mazonga.
Des enseignants ont été également primés pour leurs meilleurs résultats lors de la précédente année scolaire.

John NDINGA-NGOMA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

23 octobre 2020 1 h 15 min

Editorial

PROCHES DE DIEU, PROCHES DES HOMMES

Nos Evêques viennent de boucler leur 49è assemblé plénière. Pendant une semaine, à Brazzaville, ils ont réfléchi à un thème qui mériterait d’autres sessions de travail, d’autres analyses, d’autres recherches: la formation du futur prêtre. Une Eglise est ce que ses fidèle sont, mais elle est aussi ce que sont ses prêtres. Elle tient par la solidité de leur fidélité à la Parole, par la solidité de leurs connaissances de sacerdotes au service de l’Homme.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (28 422)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (14 611)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (11 087)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 38
    • 41 620
    • 4 707
    • 1 195
    • 4
    • 11
    • 1
    • 21 octobre 2020