Sélectionner une page

EDUCATION : Le Partenariat mondial pour l’éducation apporte son appui au Congo

EDUCATION : Le Partenariat mondial pour l’éducation apporte son appui au Congo

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation Anatole Collinet Makosso a conféré avec les responsables de trois agences du Système des Nations Unies au Congo (UNICEF, UNESCO et HCR), représentant les partenaires à l’éducation. C’était le 27 juillet dernier à Brazzaville. La question du financement de l’éducation primaire en cette période de Covid 19 par le Partenariat mondial pour l’éducation (PME) a été le point essentiel de cet échange.

Ce projet estimé à 7.000.000 de dollars américains, permettra d’assurer la continuité des apprentissages pour l’enseignement de base dans tout le pays, en combinant l’apprentissage et les mesures de prévention contre la maladie à Coronavirus et à garantir la réouverture des écoles. «Nous avons eu une réunion très spéciale. En compagnie de l’UNESCO et du HCR nous sommes venus présenter la proposition d’un programme d’appui accéléré dans le cadre de la COVID 19 initié par le Partenariat mondial pour l’éducation», a dit Micaela Marques de Sousa, représentante de l’UNICEF, à l’issue de l’entretien.
La contribution du PME complète les autres financements du budget national et extérieur. Elle est axée spécifiquement sur trois aspects: la continuité pédagogique pour tous les élèves dans l’éducation de base (préscolaire, primaire et le premier cycle du secondaire ainsi que l’éducation non formelle) pendant la fermeture des écoles, la préparation de la réouverture des classes et le renforcement de la résilience. La lutte contre la COVID 19 reste la cible.
Les activités prévues ciblent plus de 1.285.640 apprenants scolarisés. Un accent particulier sera mis sur le ciblage des filles qui représentent 47% du total des apprenants. Une étude menée par l’Organisation des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) en 2018-2019 sur les violences de genre en milieu scolaire et en ligne a révélé la grande vulnérabilité à laquelle les filles sont exposées aussi bien en milieu scolaire qu’en dehors. Ce programme intégrera les actions favorisant la prévention de ces violences physiques ou morales. Ces actions seront soutenues par des activités d’habilitation des filles elles-mêmes à travers l’organisation des clubs d’animation scolaire par des supports audiovisuels.

Germaine NGALA

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

26 septembre 2020, 11: 33

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (22 525)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (10 283)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (7 134)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 216
  • 23 148
  • 1 948
  • 939
  • 3
  • 10
  • 1
  • 26 septembre 2020
nec tristique neque. porta. diam mattis suscipit eleifend