Sélectionner une page

EDITION 2020 DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME : Plusieurs activités programmées à l’IFC de Brazzaville

EDITION 2020 DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME : Plusieurs activités programmées à l’IFC de Brazzaville

«Je suis de la génération égalité: levez-vous pour les droits de la femme», c’est sous ce thème que sera célébrée le 7 mars prochain, la Journée internationale des droits de la femme. A cette occasion, l’Institut français du Congo (IFC) de Brazzaville accueillera plusieurs activités. Celles-ci ont été égrenées au cours d’une conférence de presse qui a eu lieu le 3 mars dernier à l’IFC.

C’était en présence de Marie Audigier, directrice déléguée de cet institut, Christelle Fila Nzololo, CEO de Brooks Brothers, Paul Ekibat, présentatrice de l’émission «Thème d’Actualité» sur Télé Congo, et Maître Milandou, présidente de l’Association des femmes juristes du Congo, ont pris part à cette conférence de presse. Ces femmes ont rappelé que la journée du 8 mars n’est pas la journée de la femme, mais la journée des droits de la femme. Une journée qui est, depuis plusieurs années, un moment fort à l’IFC. Un cadre qui, en 2019, avait accueilli 2500 personnes, autour du thème «Be nappy», (Fière d’être Africaine).
L’IFC a choisi de décliner la thématique de l’édition 2020 avec une journée contre le harcèlement, dénommée: «OSE!», avec au programme plusieurs activités, entre autres: «OSE!» la lutte, une table ronde animée par la présidente de l’Association des femmes juriste du Congo intitulée: «Les moyens légaux de lutter contre le harcèlement»; «OSE!» la parole, avec une table ronde «Les femmes victimes de harcèlements témoignent», animée par Paule Ekibat, présentatrice de l’émission «Thème d’actualité» sur Télé Congo; «OSE!» les percussions, avec Tam-tam sans frontières, un groupe de percussionnistes 100% féminin; «OSE!» le flash-mob, une chorégraphie de Cognes Mayoukou et la Compagnie Premiers pas musique «Boum» des mamans du Congo et Robin; «OSE!» la self-défense, une atelier de self-défense avec une policière, et un atelier d’Aïkido avec Carine Oyoma; «OSE!» la bonne posture, qui consiste à prévenir le mal de dos ou autres affections musculaires, avec la kinésithérapeute Marie-Flore Delaïde Nkoukou; «OSE!» la diététique, pour montrer comment manger sainement avec un petit budget, avec Zainab Attara, diététicienne et nutritionniste, fondatrice de Nutiholic; «OSE!» être artiste, un spectacle magnifique d’acrobatie; «OSE!» le make-up, un atelier make-up, avec un maquillage flash de 15 minutes; «OSE!» la photo, un studio de photo éphémère avec le Collectif de photographes Génération Elili; «OSE!» le bio, avec des stands de produits bio.
Lors des questions réponses, Maître Milandou a souligné que «tant qu’il n’y aura pas la reconnaissance parfaite des droits de la femme, nous continuerons à lutter contre nos droits.»
A souligner que la célébration débutera à 10heures et prendra fin à 18heures par un concert. Elle sera organisée par l’IFC, en partenariat avec le ministère de la Santé, de la population, de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, l’Ambassade de France, la Délégation de l’Union Européenne, l’Association des femmes juristes du Congo, l’émission «Thème d’actualité» de Télé Congo, Brooks Brothers, RAGEC, et MTN.
Shara Déo-Gracias BOUKA et
Nordy Prudence KIBINDA (Stagiaires)

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

24 septembre 2020, 09: 56

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (21 742)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (9 564)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (6 726)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 336
  • 21 424
  • 1 708
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
elit. dictum non Aliquam in at leo. fringilla diam neque. mi,