Sélectionner une page

EDITION 2020 DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME : Plusieurs activités programmées à l’IFC de Brazzaville

EDITION 2020 DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME : Plusieurs activités programmées à l’IFC de Brazzaville

«Je suis de la génération égalité: levez-vous pour les droits de la femme», c’est sous ce thème que sera célébrée le 7 mars prochain, la Journée internationale des droits de la femme. A cette occasion, l’Institut français du Congo (IFC) de Brazzaville accueillera plusieurs activités. Celles-ci ont été égrenées au cours d’une conférence de presse qui a eu lieu le 3 mars dernier à l’IFC.

C’était en présence de Marie Audigier, directrice déléguée de cet institut, Christelle Fila Nzololo, CEO de Brooks Brothers, Paul Ekibat, présentatrice de l’émission «Thème d’Actualité» sur Télé Congo, et Maître Milandou, présidente de l’Association des femmes juristes du Congo, ont pris part à cette conférence de presse. Ces femmes ont rappelé que la journée du 8 mars n’est pas la journée de la femme, mais la journée des droits de la femme. Une journée qui est, depuis plusieurs années, un moment fort à l’IFC. Un cadre qui, en 2019, avait accueilli 2500 personnes, autour du thème «Be nappy», (Fière d’être Africaine).
L’IFC a choisi de décliner la thématique de l’édition 2020 avec une journée contre le harcèlement, dénommée: «OSE!», avec au programme plusieurs activités, entre autres: «OSE!» la lutte, une table ronde animée par la présidente de l’Association des femmes juriste du Congo intitulée: «Les moyens légaux de lutter contre le harcèlement»; «OSE!» la parole, avec une table ronde «Les femmes victimes de harcèlements témoignent», animée par Paule Ekibat, présentatrice de l’émission «Thème d’actualité» sur Télé Congo; «OSE!» les percussions, avec Tam-tam sans frontières, un groupe de percussionnistes 100% féminin; «OSE!» le flash-mob, une chorégraphie de Cognes Mayoukou et la Compagnie Premiers pas musique «Boum» des mamans du Congo et Robin; «OSE!» la self-défense, une atelier de self-défense avec une policière, et un atelier d’Aïkido avec Carine Oyoma; «OSE!» la bonne posture, qui consiste à prévenir le mal de dos ou autres affections musculaires, avec la kinésithérapeute Marie-Flore Delaïde Nkoukou; «OSE!» la diététique, pour montrer comment manger sainement avec un petit budget, avec Zainab Attara, diététicienne et nutritionniste, fondatrice de Nutiholic; «OSE!» être artiste, un spectacle magnifique d’acrobatie; «OSE!» le make-up, un atelier make-up, avec un maquillage flash de 15 minutes; «OSE!» la photo, un studio de photo éphémère avec le Collectif de photographes Génération Elili; «OSE!» le bio, avec des stands de produits bio.
Lors des questions réponses, Maître Milandou a souligné que «tant qu’il n’y aura pas la reconnaissance parfaite des droits de la femme, nous continuerons à lutter contre nos droits.»
A souligner que la célébration débutera à 10heures et prendra fin à 18heures par un concert. Elle sera organisée par l’IFC, en partenariat avec le ministère de la Santé, de la population, de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, l’Ambassade de France, la Délégation de l’Union Européenne, l’Association des femmes juristes du Congo, l’émission «Thème d’actualité» de Télé Congo, Brooks Brothers, RAGEC, et MTN.
Shara Déo-Gracias BOUKA et
Nordy Prudence KIBINDA (Stagiaires)

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 145 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 145 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

3 décembre 2020 5 h 47 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (54 464)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (23 109)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (22 689)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 386
  • 4 509
  • 59 060
  • 2 décembre 2020
neque. ante. Praesent ut libero id Curabitur sed Sed