Sélectionner une page

Droits de la femme : Il y a dix-sept ans le Protocole de Maputo!

Droits de la femme : Il y a dix-sept ans le Protocole de Maputo! 

L’Association Avenir Nepad Congo, par son coordonnateur Etanislas Ngodi, a mené du 11 au 31 juillet 2020 une campagne de vulgarisation du Protocole de Maputo, à son siège à Brazzaville. Celle-ci a eu pour objet de célébrer l’an 17 de cet instrument juridique international signé et ratifié par le Congo.
Dix-sept ans après son entrée en vigueur, le Protocole de Maputo semble méconnu non seulement de la population féminine (les filles surtout) mais également de certains professionnels du droit (avocats, magistrats, etc.). Le Congo a signé ce Protocole en 2004 et l’a ratifié en 2007.
Le 11 juillet 2003, lors du second sommet de l’Union africaine (UA) à Maputo au Mozambique, 53 États membres de cette organisation avaient adopté, en complément de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples entrée en vigueur en 1986, un Protocole relatif aux droits des femmes en Afrique, appelé également «Protocole de Maputo». Instrument régional pour la protection des droits fondamentaux des femmes, il est le fruit des efforts déployés par un grand nombre d’ONG. Ce Protocole est considéré comme le premier instrument législatif visant à protéger explicitement la femme africaine de toutes les formes de discrimination. Ses 31 articles sont une série de dispositions protégeant les droits spécifiques des femmes et des filles en Afrique, en tenant compte de l’environnement socioculturel.
Le Protocole condamne et interdit les mutilations génitales féminines et proclame le droit à l’autodétermination sexuelle. Il renforce les droits des femmes dans le mariage et reconnaît aux femmes et aux hommes des droits égaux de posséder et d’acquérir des biens.
A travers la campagne réalisée, l’Association Avenir Nepad Congo entend mettre en orbite les questions fondamentales des droits de la femme surtout en cette période de crise mondiale marquée par le Coronavirus et le recul de leurs droits dans les faits comme dans les préoccupations politiques et sociales. Il est constaté une recrudescence des violences sexo-spécifiques particulièrement contre les femmes et les filles.
Cette campagne arrive à point nommé car elle a permis à la population féminine de s’approprier ce texte, pour mieux défendre ses droits. Elle a également rappelé à l’Etat congolais d’honorer ses engagements en renforçant l’arsenal juridique qui protège la femme dans notre pays, selon l’esprit du Protocole signé et ratifié par le Congo. La vision de l’association Avenir Nepad Congo est d’amener l’Etat congolais à conformer sa législation nationale relative aux droits de la femme à l’esprit du Protocole de Maputo, suivant le principe de la hiérarchie des normes. En d’autres termes, les pouvoirs publics doivent tout mettre en œuvre pour abroger toutes les dispositions de la législation nationale contraires à l’esprit du Protocole.
Alain-Patrick MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 196 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 196 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 décembre 2020 8 h 57 min

Editorial

Vaccins

Une onde d’optimisme envahit tous les continents désormais avec l’annonce de la mise à disposition des peuples de vaccins réputés efficaces contre le coronavirus. Ils sont américains, européen, chinois et russe. A l’égal de l’angoisse qui s’est emparée du monde à la survenue d’une pandémie dont on ne sait toujours pas grand-chose, l’optimisme actuel permet de nouveau d’espérer en la vie, et même en un après-maladie. Pourtant, tout comme le virus, il y a comme des foyers de résistance. Ici et là, on cultive le doute et la méfiance. Les thèses complotistes refont de nouveau surface.

Lire la suite

Commentaires récents

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (71 759)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (29 469)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (24 441)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 572
  • 2 548
  • 85 044
  • 19 décembre 2020
lectus justo ipsum Praesent at libero. diam Donec suscipit tempus pulvinar