Sélectionner une page

Douanes : Renouveler les personnes pour renouveler les méthodes

Douanes : Renouveler les personnes pour renouveler les méthodes

Les nouvelles instances dirigeantes du syndicat des douanes du Congo (SYDOC), le bureau exécutif national et la commission de contrôle et d’évaluation, ont été intronisées mardi 20 octobre 2020 à Brazzaville. La cérémonie a été coprésidée par Guénolé Mbongo Koumou, directeur général des douanes et Jean Bernard Malouka, secrétaire général de la Confédération des syndicats libres et autonomes du Congo (COSYLAC). Le bureau exécutif national de onze membres est dirigé par le douanier Juste Macaire Bidimbou, président élu pour un deuxième mandat. En prenant leurs fonctions, les responsables de ce syndicat, à travers son président, ont pris l’engagement de faire progresser la justice sociale pour la réalisation des recettes douanières attendues par l’Etat.
Le SYDOC créé depuis 2006 est l’un des syndicats de l’administration douanière congolaise qui en compte deux. Il est une section de la COSYLAC. Pour les trois ans de durée de leur mandat, les nouveaux dirigeants ont promis d’apporter leur contribution de façon à améliorer les relations partenariales avec l’administration douanière. Ce syndicat a été créé pour faire progresser la justice sociale, l’harmonie et la paix en milieu douanier.
Pour Juste Macaire Bidimbou, cette approche constitue un enjeu majeur pour la promotion du travail décent et l’amélioration des conditions de vie du douanier. Cette progression n’est possible que «si l’on peut bâtir ensemble des stratégies salutaires en respectant les principes de droits et de la gestion orthodoxe sur les plans administratif, humain et financier. Les conditions de la réussite de cette progression sont diverses mais, elles dépendent en grande partie de l’attitude et du comportement de l’administration au regard des revendications des travailleurs et aussi de l’accessibilité au dialogue permanent pour dissiper tout malentendu».
Remettant le fanion du syndicat au président du SYDOC, Jean Bernard Malouka a affirmé: «Il faut récuser avec vigueur les attitudes et les pratiques qui portent atteinte à l’égalité des chances, à l’amélioration des conditions de vie des douaniers et aux pratiques qui freinent l’évolution de l’administration. Il le sait aussi, qu’il ne faut pas scier la branche sur laquelle on est assis. Tel est le crédo de notre organisation. Le SYDOC restera pour l’administration des douanes un partenaire où chacun jouera son rôle tout en respectant les vertus d’un syndicalisme libre et indépendant».
Clôturant la cérémonie, Guénolé Mbongo Koumou, a lancé un message rassembleur aux douaniers. La nécessité de mettre en place les nouvelles instances a été urgente, a-t-il dit. C’est pour le bon fonctionnement de l’administration des douanes. «Nous pensons qu’avec les instances syndicales, nous allons établir un partenariat dans un esprit de construction de notre administration. Ce partenariat est nécessaire pour une meilleure organisation avec des instances bien représentées; c’est le gage de la réussite. Nous espérons et nous croyons de ce partenariat pour l’intérêt de l’administration, qui doit être réformée pour répondre aux attentes des pouvoirs publics», a-t-il conclu.

Philippe BANZ

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 août 2021 4 h 52 min

Editorial

A notre santé !

Il y a un contraste sidérant à constater, avec l’homme de la rue, que «les deux industries les plus dynamiques du pays» sont la bière et la morgue. Chaque jour que Dieu fait, nous nous donnons en spectacle attablés aux bistrots, seuls ou avec des amis, hommes ou femmes, devant un alignement de bouteilles ou de cannettes bien moussantes dès 9h du matin. C’est d’ailleurs le meilleur indicateur pour savoir si les salaires ont été virés dans les banques.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 216
  • 2 207
  • 305 635
  • 1 août 2021