Sélectionner une page

DISTINCTION : L’écrivain Michel Innocent Péa fait Docteur honoris causa de l’Académie de Lyon

DISTINCTION : L’écrivain Michel Innocent Péa fait Docteur honoris causa de l’Académie de Lyon

Ecrivain-chercheur congolais, Michel Innocent Péa a été fait Docteur honoris causa de l’Université de Lyon, en France. Il a reçu sa distinction au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée récemment à l’Ecole de commerce de Lyon. C’était en présence d’Hervé Diaz, président du groupe des Ecoles de commerce de Lyon, et de Michel Roussin, ancien ministre français de la Coopération et ancien président de MDF Internationale.

La distinction de l’écrivain congolais est le fruit de ses nombreuses publications, notamment sur la préservation de l’environnement.
Michel Roussin a reconnu en Michel Innocent Péa, «un intellectuel de notoriété internationale, rompu à toutes les subtilités de l’analyse des comportements, un humaniste séduit par les formes multiples de la vie, comme le prouve votre bibliographie extraordinaire.»
«…Votre sens de la conciliation, de la diplomatie vous seront très utiles dans votre rôle de spécialiste incontesté dans l’accompagnement du développement social, économique, mais aussi environnemental. En effet, et non sans vos mérites, je n’oublie pas votre engagement qui nous concerne tous pour la préservation de l’environnement. Vous, l’un des promoteurs de la défense du deuxième poumon de l’humanité, après la forêt amazonienne, le Bassin du Congo (…) Votre engagement participe à la structuration et à l’évolution du cadre démocratique essentiel au développement du Continent, nouant les représentants de chacun des Etats un dialogue sans complexe et sans ambiguïté (…) Votre formation éclectique, vos expériences professionnelles très diverses qui démontrent votre ouverture d’esprit, votre adaptabilité aux situations les plus diverses, vont nourrir et structurer vos réflexions. La réputation que vous vous êtes acquise vous a permis de vous exprimer en toute liberté, sans entraves, sur les sujets de société, d’économie, de politique, concernant l’Afrique. Cette indépendance d’esprit mérite d’être soulignée…», a-t-il souligné.
Le récipiendaire a remercié pour cet «insigne honneur».
«En me remettant cette distinction, vous avez à cœur d’encourager, d’approfondir les relations franco-congolaises, en particulier dans le domaine de la culture, de l’environnement et des changements climatiques, surtout en cette année marquant la célébration du 80e anniversaire de l’engagement du général De Gaulle pour défendre la France libre. Au même moment, nous avons la date du 27 octobre 1940, qui marque une grande histoire entre nos deux peuples. Souvenez-vous, c’est de Brazzaville que la défense de la France libre a commencé. C’est aussi de Brazzaville que le premier journal officiel de la France a été publié. Donc, le Congo et la France ont une longue histoire commune.»
L’écrivain a exprimé sa profonde gratitude et toute sa reconnaissance au Président Denis Sassou-Nguesso, Grand maître des Arts et des Lettres: «Le mérite de cette distinction honorifique lui revient pour avoir placé le Congo au premier plan de la défense environnementale et climatique mondiale (…) Certaines personnalités, esprits plus éclairés que d’autres, ont très tôt perçu le danger du déséquilibre des écosystèmes et se sont engagés au combat pour la sauvegarde de la planète. Au nombre de ces personnalités, il y a le leader écolo-visionnaire Denis Sassou-Nguesso. Il est parmi ses contemporains qui et précurseurs de la cause écologique mondiale.
En enfant de la forêt, un environnement dans lequel il est né et dont il connaît la valeur cardinale sur les hommes, le Président congolais porte l’écologie dans l’âme.»
Michel Innocent Péa a reçu le trophée Gaïa 2020 pour la sauvegarde de l’environnement, décerné au Président Denis Sassou-Nguesso. Il a profité de cette occasion pour annoncer aussi la publication de deux livres: «La planète poignardée et menottée: Denis Sassou-Nguesso au secours d’un monde dans le coma» (Editions L’Harmattan, janvier 2020) et «Le désastre écologique et sanitaire de la COVID-19: l’humanité à l’épreuve des crises multidimensionnelles» (aux mêmes éditions, juin 2020).

Véran Carrhol YANGA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 172 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 172 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 décembre 2020 12 h 07 min

Editorial

Corrompus

En d’autres temps, être qualifié de corrompu était une marque d’infamie dans la vie de quelqu’un. C’était une tâche indélébile qui désignait l’auteur d’un détournement de fonds à la honte infinie, et amenait l’Etat à se séparer de lui, l’indélicat. Détourner les biens publics, pensait-on, condamnait celui qui s’en rendait responsable à raser les murs, et à ne plus jamais prétendre reprendre une place de dignité en société.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (65 727)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (26 989)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (24 410)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 682
  • 3 063
  • 78 709
  • 12 décembre 2020
massa consectetur libero amet, consequat. ante. dapibus risus. Praesent ut