Sélectionner une page

DISTINCTION : Antomella Kornégie Atipo récipiendaire du Prix de la meilleure thèse de doctorat sur l’Afrique 2020

DISTINCTION : Antomella Kornégie Atipo récipiendaire du Prix de la meilleure thèse de doctorat sur l’Afrique 2020

La Revue des Études Africaines (ASR) dont Benjamin N. Lawrence est rédacteur en chef a publié, lundi 16 novembre dernier, les résultats du Prix de la meilleure thèse de doctorat sur l’Afrique, au titre de l’année 2020. Le Prix a été décerné à la Congolaise Antomella Kornégie Atipo pour sa thèse de doctorat d’histoire contemporaine intitulée: «Les relations politiques entre les deux Congo de 1960 à 2003, à travers La Semaine Africaine, Dipanda et Etumba».

Thèse rédigée à l’Université Marien Ngouabi sous la direction du Professeur Joachim Emmanuel Goma-Thethet et soutenue le 15 octobre 2019 à Brazzaville devant un jury constitué de Scholastique Dianzinga (Présidente, Professeure titulaire de l’Université Marien Ngouabi), Georges-Claude Tshund’Olela (Rapporteur externe, Professeur ordinaire de l’Université de Kinshasa), Dominique Oba (Rapporteur interne, Maître de Conférences de l’Université Marien Ngouabi), Gambeg Yvon Norbert (Examinateur, Professeur titulaire de l’Université Marien Ngouabi) et Joachim Emmanuel Goma-Thethet (directeur de la thèse, alors Maître de Conférences CAMES de l’Université Marien Ngouabi).
Le prix de l’ASR que reçoit Dr A. K. Atipo, récompense un doctorant (ou une doctorante) basé en Afrique qui a défendu avec succès sa thèse de doctorat sur tous les aspects des études africaines dans un établissement africain d’enseignement supérieur au cours de l’année civile précédente. La date limite de soumission des candidatures est fixée au 31 juillet de l’année en cours.
Le gagnant est invité à soumettre un article basé sur la thèse à l’ASR (sous réserve d’une révision accélérée par les pairs), et est honoré lors de la réunion annuelle de l’African Studies Association (ASA, Association des Études Africaines). Cette dernière est une association de chercheurs et de professionnels des États-Unis et du Canada créée en 1957. Elle s’intéresse au continent africain. Elle est la principale organisation d’études africaines en Amérique du Nord dont le siège est à Rutgers University, dans le New Jersey, aux États-Unis.
Le Comité qui s’est penché sur l’examen des dossiers relatifs à ce prix était présidé par Claudia Gstrow (Université de Johannesburg). Il comprenait: Akosua Darkwah (Université du Ghana), Bruce Hall (Université de Californie, Berkeley) et Kwasi Konadu (Université Colgate). Le comité a reçu 16 candidatures complètes en anglais, français et haousa. D’après la notification de Benjamin N. Lawrence, Rédacteur en chef de la Revue des études africaines, «Le Comité a été très impressionné par la qualité de la recherche et de la rédaction». Les informations relatives à la lauréate et à son travail, a ajouté le Rédacteur en chef, figureront dans le numéro de décembre 2020 de l’ASR.
Ce prix vient prouver que l’Université Marien Ngouabi recèle des enseignants et des étudiants de qualité, compétitifs au niveau international.
Constituée de 384 pages, la thèse d’Antomella Komégie Atipo a la particularité d’être la première étude d’histoire contemporaine qui analyse les relations politiques entre les deux Congo de 1960 à 2003, à travers trois journaux brazzavillois (La Semaine Africaine, Dipanda, et Etumba). L’étude ne fait pas le bilan de ces presque quarante ans de relations bilatérales, mais essaie d’apporter des réponses à ces questions pendantes qui les traversent : pourquoi sont-elles fluctuantes, faites de moments de parfaite entente mais aussi de périodes de mésentente allant jusqu’à des graves tensions diplomatiques ? Comment les deux voisins ont-ils surmonté par moments leurs divergences ? Quels mécanismes ont-ils utilisé pour assurer et garantir la paix, la sécurité et le développement à leurs peuples respectifs ? L’exploitation et le croisement des différentes informations collectées ont permis de répondre à ses questions. Comme résultat, cette thèse est non seulement une contribution à l’histoire des relations internationales de l’Afrique centrale, mais surtout un outil pour les hommes politiques, les diplomates, les chercheurs des deux pays et tous ceux qui veulent comprendre l’histoire politique africaine. A l’issue de la soutenance, la récipiendaire, avait obtenu la mention très honorable avec des félicitations du jury.
In fine, il faut rappeler que Dr Antomella Komégie Atipo, a aussi été lauréate de l’institut sur la Gouvernance 2019 du CODESRIA (Conseil africain pour le développement de la recherche dans les sciences sociales en Afrique) basé à Dakar.

Marcellin MOUZITA M., sur les notes du
Pr Joachim Emmanuel Goma-Thethet

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

22 janvier 2021 14 h 23 min

Editorial

Des élections en Afrique Centrale

En Centrafrique, la victoire du Président Faustin Archange Touadéra a été confirmée par la Cour Constitutionnelle. Avec un peu plus de 53% de voix, mais sur seulement 35% des ayants-droit au vote, cette victoire a été entérinée par la communauté internationale. Certains des opposants -une première en Afrique Centrale – se sont même inclinés devant le vainqueur.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (95 167)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 633)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 854)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 1 171
  • 1 690
  • 75 692
  • 22 janvier 2021
mi, vulputate, elementum mattis sed eget