Sélectionner une page

DIOCÈSE D’OWANDO : Denis Sassou-Nguesso ordonne l’achèvement du chantier de la paroisse d’Oyo

DIOCÈSE D’OWANDO : Denis Sassou-Nguesso ordonne l’achèvement du chantier de la paroisse d’Oyo

En séjour à Oyo dans le cadre des obsèques de sa nièce Marguerite Ambendé-Nguesso «Maguy», décédée à Paris, en France, le Président Denis Sassou-Nguesso a participé samedi 25 janvier 2020 à la messe célébrée en l’église Notre-Dame de l’Assomption d’Oyo, pour le repos de l’âme de la disparue, inhumée à Edou la veille.

Présidée par l’abbé Gervais Protais Yombo, curé de la paroisse, la messe a réuni les membres du gouvernement et de la famille Nguesso, diverses autorités du pays qui ont tenu à traduire leur compassion à la famille éplorée. Profitant de l’occasion, le chef de l’Etat a réaffirmé sa volonté de terminer le chantier de la paroisse.

Après avoir assisté à Brazzaville, aux obsèques d’une autre de ses nièces Mme Thérèse Béatrice Poungui, épouse de l’ancien premier ministre Ange Edouard Poungui décédée à Paris elle aussi, Denis Sassou-Nguesso s’est rendu à Edou pour un deuxième deuil survenu dans sa famille. Il s’agit de la défunte Marguerite Ambendé-Nguesso «Maguy», fille de feu Valentin Ambendet-Nguesso, frère aîné du Président Sassou. Pendant ce deuil, l’Eglise a rendu hommage à la disparue à travers une cérémonie d’absoute présidée par le curé d’Oyo. C’était peu avant l’inhumation dans l’intimité familiale au cimetière familial de Kona-Kona, à Edou. La cérémonie s’est déroulée en présence des représentants de l’Eglise évangélique du Congo (EEC) et de l’Armée du salut à Oyo. L’évêque d’Owando, Mgr Victor Abagna Mossa a fait le déplacement d’Edou pour la circonstance, afin de traduire sa compassion au Président Sassou et à toute sa famille.
Le lendemain samedi, le Président Denis Sassou-Nguesso, les membres de sa famille ainsi que les proches, ont pris d’assaut l’église Notre-Dame de l’Assomption d’Oyo pour la messe. Parmi eux, Sandra et Océane Tchikou, les deux filles de la défunte Marguerite Ambendé. Denis Sassou-Nguesso a ainsi retrouvé l’édifice béni le 10 mars 2019, qui est un don de la famille Nguesso au diocèse d’Owando, dont le projet avait été inspiré par sa défunte fille Edith Lucie Bongo Ondimba, première dame du Gabon, décédée en mars 2009. Au cours de la messe, le peuple de Dieu a prié également pour tous les autres défunts de la famille concernée. Le même jour, l’Eglise célébrait la conversion de Saint Paul apôtre.
Dans son homélie tirée des textes liturgiques choisis pour la circonstance (Sg 4,7-17; Jn 14,1-6), le curé de la paroisse d’Oyo a exhorté les membres de la famille Nguesso et tout le peuple de Dieu, en soulignant que «Dieu a donné la vie non pas pour vivre loin de lui, mais auprès de lui, à son image et à sa ressemblance». Et que «chaque vie sur terre occupe une place de choix dans le cœur de Dieu». Il a décrit la vie humaine en trois étapes, dont la première se passe dans le sein maternel, la seconde sur la terre et la troisième dans le ciel. La veille, il avait consolé la famille en s’inspirant de l’épisode de la résurrection de Lazare par son ami Jésus, dans une exhortation intitulée: «De Béthanie à Edou».
A l’issue de la messe, le Président Denis Sassou-Nguesso a voulu s’enquérir de l’avancement des travaux du presbytère de la paroisse. Il a ainsi instruit ses collaborateurs de diligenter l’achèvement du chantier car le projet de construction de la nouvelle église intégrait également les logements des prêtres. Ce qui prévoit la démolition, voire l’aménagement de l’ancien presbytère.

Aristide Ghislain NGOUMA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 146 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 146 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

4 décembre 2020 8 h 54 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (55 644)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (23 523)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (23 441)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 230
  • 1 888
  • 59 676
  • 2 décembre 2020
efficitur. mattis non id elementum ipsum eget mattis Lorem Donec Nullam