Sélectionner une page

DIOCESE DE OUESSO : Bénédiction d’une nouvelle église pour la Communauté chrétienne autochtone de Peké

DIOCESE DE OUESSO : Bénédiction d’une nouvelle église pour la Communauté chrétienne autochtone de Peké

La Communauté chrétienne catholique de Péké est une communauté à majorité autochtone évangélisée depuis des décennies par les Sœurs franciscaines missionnaires de Marie grâce à une pastorale scolaire et sanitaire. Cette communauté de foi œuvre sous l’inspiration de l’Evangile à la promotion sociale des peuples autochtones. Elle est animée de manière permanente grâce à l’engagement pastoral de l’abbé Franck Bango, aumônier diocésain des peuples autochtones et responsable de cette communauté, de l’abbé Julien Murekezi, des Sœurs Marie Bernadette Razanamalala, Florette Kavouanga et Grâce Renée Bamoussiba (Fmm).
Le dimanche 10 janvier 2021, en la fête du Baptême du Seigneur, la Communauté chrétienne de Péké, située à 5 Km de Ouesso, était dans une joie immense pour la bénédiction de leur nouvelle église dont les travaux ont duré plus de 4 ans. En effet, c’est au cours de cette messe célébrée par Mgr Yves Marie Monot, évêque de Ouesso, et concélébrée par plusieurs prêtres en présence d’une assemblée chrétienne composée des autorités civiles et militaires, de toute la communauté des séminaristes de la propédeutique, de plusieurs autres chrétiens de Ouesso que l’évêque de Ouesso a béni avec joie la nouvelle église de Péké qui fait la fierté pastorale et évangélisatrice du diocèse et de cette communauté chrétienne autochtone.
Dans son homélie, Mgr Yves a déclaré chaleureusement: «Bénir cette église en ce jour du baptême du Seigneur est une joie, car cette église accueille la Trinité Sainte et devient le lieu où les hommes et femmes viendront pour rencontrer la Trinité, prier en Eglise-famille de Dieu et pour le salut du monde. Cette église de Péké est donc le lieu où vous allez célébrer, partager et vivre votre foi par l’intercession de la Bienheureuse Marie de la Passion, patronne de votre communauté».
Au cours de cette messe inaugurale, cinq catéchumènes ont reçu le baptême, deux ont fait leur première communion et dix chrétiens ont reçu la confirmation. C’est donc devant tout le peuple de Dieu présent à cette messe que l’évêque de Ouesso a remercié toutes les religieuses franciscaines missionnaires de Marie qui ont travaillé durement et avec patience et foi dans cette communauté chrétienne autochtone depuis des décennies, car ces vaillantes religieuses armées de courage participent aussi avec honorabilité à la mission évangélisatrice et font avancer l’œuvre de Dieu dans de multiples périphéries de la Sangha.
C’est dans ce contexte que cette nouvelle église a été débaptisée pour la première fois au monde: Eglise Bienheureuse Marie de la Passion, Fondatrice des Franciscaines Missionnaires de Marie, en signe d’hommage et de reconnaissance à l’œuvre évangélisatrice que réalisent les sœurs dans cette communauté autochtone. Les remerciements ont été rendus à tous ceux et celles qui ne cessent de se déployer pour la croissance de cette Eglise. Avec la bénédiction de cette nouvelle église, dont les travaux de finition restent en cours, le diocèse de Ouesso enrichit son espace pastoral, valorise la présence de l’Eglise et de l’Evangile dans le milieu autochtone à Péké, car tous sont appelés aussi à être du Christ-Sauveur.

Ludovic MASSIEME,
Secrétaire de la Commission diocésaine pour la pastorale
de l’Enfance et de la Jeunesse

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 février 2021 21 h 09 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (119 847)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 151)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 657)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 1 210
  • 2 584
  • 68 918
  • 4 février 2021
libero ipsum vulputate, leo porta. ut non lectus libero. velit, risus