Sélectionner une page

DIOCESE DE OUESSO : 20 ans de sacerdoce au service de Dieu et de son peuple pour L’abbé Léandre Ngouabi

DIOCESE DE OUESSO : 20 ans de sacerdoce au service de Dieu et de son peuple pour L’abbé Léandre Ngouabi

Ordonné prêtre par Mgr Hervé Itoua, le 9 décembre 2000 à Ouesso, l’abbé Léandre Ngouabi est prêtre du clergé diocésain de Ouesso et actuellement curé de la paroisse Christ-Roi de Ngombé. C’est au cours d’une messe d’action de grâces célébrée dans une atmosphère festive, le dimanche 13 décembre 2020 à la cathédrale Saint-Pierre Claver de Ouesso qu’il a rendu grâce au Seigneur à l’occasion de ses 20 ans de sacerdoce en union de prières avec ses confrères d’ordination sacerdotale: l’abbé Rosaire Mangala en mission pastorale en France et Mgr Daniel Nzika, actuellement évêque d’Impfondo.

Cette messe d’action de grâces a été concélébrée par les abbés Benjamin Okogna, curé de la cathédrale Saint-Pierre Claver de Ouesso et directeur diocésain des Ecoles catholiques, Evans Tari, premier vicaire de la cathédrale Saint-Pierre Claver de Ouesso, Lys Mokoko, responsable diocésain de la formation permanente et Cyril Bossouba, économe diocésain d’Impfondo, en présence du peuple de Dieu de Ouesso, des autorités civiles et militaires, des amis et connaissances venus nombreux pour prier, soutenir et partager cette joie dans le strict respect des gestes barrières édictés par le gouvernement de la République en ce temps marqué par la pandémie de la COVID 19. Il a placé ses 20 ans de sacerdoce sous le signe de la reconnaissance, du sacrifice et de l’espérance.
Dans sa prédication inspirée des textes liturgiques du troisième dimanche de l’Avent, l’abbé Léandre Ngouabi a d’abord nourri le peuple de Dieu sur le rôle et la mission réelle du prophète à partir de la figure biblique de Jean Baptiste qui annonce et prépare les chemins de la venue du Messie Sauveur dans notre condition humaine. Ensuite, dans la joie de ses 20 ans de sacerdoce, il a édifié les fidèles sur la figure du prêtre de Jésus-Christ et sa mission en revisitant avec précision son itinéraire pastoral comme prêtre du diocèse de Ouesso en évoquant et révélant au peuple de Dieu les péripéties, les faits marquants et vécus durant ses 20 ans dans la vigne du Seigneur marqués de joies et peines. Pour l’abbé Léandre Ngouabi, «il s’est laissé conduire par le Saint-Esprit durant ses 20 ans de ministère en acceptant avec foi et joie de travailler dans les zones très enclavées à l’époque comme Betou, Souanké et Sembé en empruntant des routes dégradées, épuisantes et des moyens roulants de fortune pour annoncer le Christ-Sauveur, car le prêtre est un homme disponible et accueillant aux besoins de Dieu, de l’Eglise et de son peuple. Il est appelé à être à l’écoute, à la prière et à l’enseignement des fidèles pour qu’ils unissent pleinement au Christ». Epris d’une profonde humilité et du sens du service, l’abbé Léandre a rappelé avec confiance au peuple de Dieu présent à cette célébration eucharistique qu’en «célébrant mes 20 ans de sacerdoce, je ne suis pas devenu professionnel dans le ministère sacerdotal, ni un expert en sacerdoce, je reste un pasteur fragile qui sollicite au quotidien les prière ferventes des fidèles et la grâce agissante de la présence du Seigneur pour mieux servir son peuple».
Par ailleurs, dans une ambiance festive favorisée par les chants de la chorale Saint-Pierre Claver, le peuple de Dieu a manifesté son élan de fraternité et de solidarité à l’égard de son pasteur en apportant des dons, en chantant, en dansant et exhibant des pas de danses. Considéré comme moment d’immense joie et de reconnaissance, l’abbé Léandre a remercié de tout cœur, tous ceux qui l’ont entouré, soutenu et porté dans la prière pour la réussite de cette messe d’action de grâces.
A la fin de cette célébration eucharistique, un repas de fraternité a été offert aux invités dans la salle polyvalente Nelson Mandela de la cathédrale.

Abbé Lys MOKOKO
Prêtre du diocèse de Ouesso

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 janvier 2021 22 h 16 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (90 956)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (37 992)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 031)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 4 486
  • 2 853
  • 80 656
  • 16 janvier 2021
tempus Curabitur odio dolor et, neque. velit, ipsum id in sit