Sélectionner une page

DIOCESE DE NKAYI : Session d’ouverture de l’Année pastorale 2020-2021

DIOCESE DE NKAYI : Session d’ouverture de l’Année pastorale 2020-2021

La session d’ouverture de l’Année pastorale 2020-2021 du diocèse de Nkayi a eu lieu du 27 septembre 2020 au 4 octobre 2020, au Monastère Bénédictin Sainte Marie de la Bouenza sous le haut patronage de son Excellence Mgr Daniel Mizonzo, évêque diocésain de Nkayi.

En effet, trois moments majeurs ont marqué cette session d’ouverture de l’Année pastorale 2020-2021: la Retraite spirituelle de tous les ouvriers apostoliques du diocèse de Nkayi, les évaluations de l’Année pastorale 2019-2020 et la projection de l’Année pastorale 2020-2021, et enfin la Messe d’envoi en Mission.
De la retraite spirituelle: Animée par l’abbé Edouard Mougnele, prêtre du diocèse de Nkayi et professeur de théologie systématique au Grand séminaire Cardinal Emile Biayenda de Brazzaville, cette retraite spirituelle a eu comme thème: «le Visage de Dieu, Source de notre Sainteté Sacerdotale».
La joie inconditionnelle qui caractérise la vie des prêtres n’élimine pas la fragilité, la précarité de leurs existences. C’est pourquoi la source d’inspiration du prêtre demeure Dieu lui-même. Le visage de Dieu doit être recherché dans les moments de crises, de tensions. La redécouverte permanente de ce Visage de Dieu dans l’exercice du ministère sacerdotal permet de découvrir l’identité du Jésus, prêtre par excellence. L’objectif principiel d’un tel thème serait donc la redécouverte de la valeur du ministère sacerdotal (Ps 13,17; Ps 66).
Des évaluations: concernant les évaluations de l’Année pastorale 2019-2020 et la projection de l’Année pastorale 2020-2021, un élément prépondérant a été souligné: l’avènement de la pandémie du Coronavirus ou COVID-19.
En effet, la pandémie du Coronavirus a paralysé la vie pastorale de l’Eglise universelle, en général, et de l’Eglise locale de Nkayi en particulier.
Ainsi donc, l’Année pastorale 2020-2021 dans sa projection devient une année de défis afin de surmonter les difficultés de la Pastorale d’ensemble causées par le redoutable Coronavirus.
La majorité des paroisses, des aumôneries, des commissions et services diocésains ont fait tout de même leurs rapports respectifs de l’Année écoulée.
En outre, Mgr Daniel Mizonzo, pasteur propre, a donné quelques orientations pastorales pour une fructueuse Année pastorale 2020-2021. Parmi ces recommandations et orientations nodales nous pouvons citer: la redécouverte de la richesse des exercices spirituels tels que l’adoration du Saint Sacrement tous les Jeudis, la récitation du Saint Rosaire tous les Samedis, le respect des mesures et gestes barrières dans les différentes célébrations dans toutes les paroisses et quasi-paroisses, Bimvuka, Bisalusu du diocèse de Nkayi.
De la Messe d’envoi en mission: enfin en ce qui concerne la Messe d’envoi en mission, présidée par son Excellence Mgr Daniel Mizonzo, évêque diocésain de Nkayi, et concélébrée par tous les prêtres du diocèse présents à cette session, cette messe a été marquée par la cérémonie d’admission parmi les candidats au Sacrement de l’ordre de: Bayeni Farian, Kouhina Ngoma Evariste, Madienguila Boris, Pandou Dhany, Bouesso Modeste et Milandou Espoir Gautier.
Dans son homélie, inspirée d’Isaïe 5, 1-7; Ph 4, 6-9 et Mt 21, 33-43, Mgr Daniel a exhorté ses brebis en ces termes: «La vigne du Seigneur sera donnée à d’autres vignerons; le Royaume de Dieu sera donné à un autre peuple. La parabole des vignerons homicides a été retenue merveilleusement par les trois synoptiques. Elle nous présente une allégorie. En effet, il parait de prime abord que la vigne symbolise Israël; les vignerons et ses meurtriers, ses souverains et ses chefs; le propriétaire de la vigne c’est évidemment Dieu; les messagers qui ont été lapidés, ce sont les prophètes; et le fils qui a été tué c’est Jésus qui, à son tour, sera tué ; le châtiment des vignerons c’est le rejet d’Israël; et l’autre peuple c’est l’Eglise des païens que nous-sommes c’est-à-dire les non juifs. L’actualisation de cette parabole laisse entendre que l’évangéliste songe aussi aux dirigeants des communautés chrétiennes de son temps. Car à cette époque déjà, comme toujours et même aujourd’hui dans notre Eglise, certains avaient et ont des comportements détestables, prétentieux plus avides d’honneurs que d’humbles services, agissant comme s’ils étaient propriétaires de l’Eglise et non intendants de l’Eglise. On se montre donc agressifs et même meurtriers à l’égard des envoyés du Maître qui les appelle à leur devoir. Nous sommes donc tous concernés par cette parabole, pour que nous soyons des intendants fidèles et consciencieux dans le champ du Seigneur».
C’est finalement autour d’un repas fraternel que la Session a baissé ses rideaux; renvoyant ainsi tous les ouvriers apostoliques du diocèse de Nkayi dans leurs missions respectives.
Il ne reste qu’à souhaiter une bonne et heureuse Année pastorale à tous les Missionnaires de la nouvelle évangélisation du diocèse de Nkayi.

Pour la Commission Communication et Médias Du Diocèse de Nkayi
Abbé Daslin NGOUBILI

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 75 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 75 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

29 octobre 2020 11 h 32 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (29 946)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 172)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 487)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 3
  • 571
  • 44 925
  • 5 389
  • 1 225
  • 4
  • 12
  • 1
  • 25 octobre 2020
Aliquam amet, facilisis lectus non commodo massa felis leo