Sélectionner une page

DIOCESE DE KINKALA : Regard rétrospectif sur Mgr Ildevert Mathurin Mouanga, ordinaire du lieu

DIOCESE DE KINKALA : Regard rétrospectif sur Mgr Ildevert Mathurin Mouanga, ordinaire du lieu

Monseigneur Ildevert Mathurin Mouanga qui a pris le relai de la gouvernance du diocèse de Kinkala après Messeigneurs Louis Portella Mbuyu et Anatole Milandou, a commencé depuis le dimanche 28 juin 2020 l’exercice de la charge qui lui a été confiée par l’Eglise.

Qui est ce jeune et nouvel évêque?
Monseigneur Ildevert Mathurin Mouanga est né le 27 mai 1966 à Hamon actuel Madzia, dans le département du Pool en République du Congo. Il effectue ses études primaires à Hamon – Madzia, le collège à Nkayi et le lycée à Mouyondzi. De 1988 à 1991, il étudie la philosophie au Grand séminaire Cardinal Emile Biayenda à Brazzaville.
Après un stage pastoral à l’évêché de Nkayi comme responsable du bulletin de liaison Kintuadi, puis à la paroisse Saint Jean Baptiste de Bouansa, et enseignant à l’école primaire de Mbanza Nganga, il suit le cycle de théologie de 1994 à 1997 au Grand séminaire à Brazzaville.
Il fera le stage diaconal à la paroisse Saint Théophile de Kindamba dans le diocèse de Kinkala et sera ordonné diacre le 21 avril 1998 à la paroisse Sainte Jeanne d’Arc de Madzia. Il est ordonné prêtre le 16 août 1998 à la cathédrale Sainte Monique de Kinkala.
De 1998 à 2000, il sert comme secrétaire auprès de Mgr Anatole Milandou, collaborateur à l’économat diocésain et vicaire à la paroisse Notre-Dame du Rosaire de Bacongo à Brazzaville. De 2000 à 2004, il prépare la licence en exégèse biblique à l’Institut biblique pontifical de Rome, et de 2004 à 2009, le doctorat à l’Université Pontificale Urbaniana. Dans l’entre-temps, il sert comme vicaire dans deux paroisses en Italie.
De retour au Congo, il enseigne les écritures saintes et l’hébreu biblique au Grand séminaire de théologie Cardinal Emile Biayenda de Brazzaville. Il y servira comme directeur des études de 2010 à 2013, puis recteur d’octobre 2014 au 5 mars 2020, jour de sa nomination comme évêque de Kinkala par le Pape François.
A cause de la crise du Coronavirus, sa consécration qui a été repoussée deux fois de suite, aura finalement lieu le dimanche 28 juin 2020 au stade Omnisport de Kinkala. Il y est ordonné évêque par Mgr Louis Portella Mbuyu avec comme co-consécrateurs, NN.SS. Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville et Francisco Escalante Molina, nonce apostolique au Congo et au Gabon.
Le 30 août 2020, il ordonne quatre nouveaux prêtres pour le compte du diocèse de Kinkala. Le 3 octobre, il institue sept acolytes qui iront achever leur formation théologique au Grand séminaire interdiocésain de Kinsoundi.
Discret et laborieux, Mgr Ildevert Mathurin Mouanga est aussi féru des sciences bibliques, membre de l’Alliance Biblique du Congo et de l’Association Panafricaine des Exégètes Catholiques (APECA). Parmi ses publications, on compte: «Une promotion de la lectio divina, dans le sillage d’Africae Munus de Benoît XVI», «L’exégèse scientifique face aux défis pastoraux en Afrique», «Assurer la libération de son frère en lui remettant ses dettes», «Le respect des parents dans le décalogue», etc.
Tout en veillant à la fidélité aux valeurs évangéliques et au respect de la collégialité ecclésiale, le développement semble son cheval de bataille dans un diocèse meurtri par deux décennies de crises en rebondissements (de 1998 à 2018). Armés de patience et de vigilance dans la prière, les fidèles lui souhaitent bon vent dans son nouveau et délicat service d’Eglise!

Aubin BANZOUZI

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 décembre 2020 14 h 14 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (53 784)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 930)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (22 202)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 2 890
  • 2 037
  • 58 211
  • 2 décembre 2020
mi, Donec massa elit. tempus felis non quis risus mattis ut