Sélectionner une page

Diocese de Kinkala : Mgr Ildevert Mathurin Mouanga prend la relève de Mgr Louis Portella Mbuyu, admis à la retraite

Diocese de Kinkala : Mgr Ildevert Mathurin Mouanga prend la relève de Mgr Louis Portella Mbuyu, admis à la retraite

La providence vient de nouveau de frapper à la porte de l’Eglise catholique du Congo. Ce jeudi 5 mars 2020 en effet, Mgr Francisco Escalante Molina, Nonce apostolique au Gabon et au Congo, a annoncé la double décision prise par le Pape François sur le diocèse de Kinkala. Comme de rituel, le Pape a accepté la démission du gouvernement pastoral de Kinkala présentée par Mgr Louis Portella Mbuyu pour avoir atteint la limite d’âge fixée par le Droit canonique (75 ans).

Dans la foulée, le Pape a nommé nouvel évêque de Kinkala, l’abbé Ildevert Mathurin Mouanga, du clergé diocésain de Kinkala et qui était jusqu’ici Recteur du Grand séminaire de théologie Cardinal Emile Biayenda de Kinsoundi (Brazzaville).
L’annonce a été faite dans une ambiance joyeuse, comme on peut le deviner. Mais Mgr le Nonce apostolique a exprimé son mécontentement parce que le secret pontifical n’avait pas été gardé jusqu’aux moments dits, les réseaux sociaux s’étant déjà répandus en indiscrétions sur l’événement.
Puis l’abbé Armand Brice Ibombo, secrétaire général de la Conférence épiscopale du Congo, a présenté la biographie du nouvel évêque, avant de céder la parole à Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, représentant le président de la Conférence des évêques empêché. «Nous vous accueillons dans la fraternité et la paix, pour un ministère épiscopal fécond. Merci au Seigneur qui a fait ce choix, au Pape François qui vous a nommé, et au Nonce apostolique pour ce beau cadeau».
L’Evêque nommé a quant à lui fait part de son émotion. «Comme dit Saint Paul aux Ephésiens, pour toute chose rendez grâce». Il a adressé un remerciement appuyé à son prédécesseur «Tata Mbuyu, comme nous l’appelons affectueusement, que j’ai eu comme recteur au Grand séminaire». «Merci pour votre travail au service de la paix et de la réconciliation dans le Pool», a dit le nouvel Evêque à son prédécesseur.
Mgr Louis Portella Mbuyu n’était pas le moins ému, qui a dit sa joie de se retirer et de laisser le diocèse en des mains jeunes, suivant la volonté que Dieu et le Pape ont voulu exprimer par ce choix. «Rendons grâce pour événement».

Le nouvel évêque de Kinkala en quelques mots
Le nouvel évêque que le Pape a nommé à la tête du diocèse de Kinkala, Mgr Ildevert Mathurin Mouanga, est né le 27 mai 1966 à Hamon (aujourd’hui Madzia, une gare du Chemin de fer). Il a fait ses études primaires à Madzia, et secondaires à Nkayi et Mouyondzi.
C’est en 1988 qu’il entre au Grand séminaire Cardinal Emile Biayenda de Brazzaville. Il est ordonné prêtre en août 1998, à Kinkala, puis envoyé comme vicaire paroissial à Kindamba, ensuite à la paroisse Notre-Dame du Rosaire de Bacongo, à Brazzaville
En l’an 2000, il est envoyé aux études à Rome, d’où il revient en 2009 avec une licence en Ecriture sainte, puis un doctorat en théologie biblique de l’Université pontificale Urbaniana de Rome.
Il intègre la communauté enseignante du Grand séminaire Cardinal Emile Biayenda de Brazzaville à son retour au Congo, en 2009, comme professeur d’Ecriture sainte, puis directeur des études. En 2014, il est nommé Recteur du Grand séminaire de Théologie Cardinal Emile Biayenda, charge qu’il assumait à sa nomination comme Evêque de Kinkala, jeudi 5 mars 2020.

A. S. MIANZOUKOUTA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 147 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 147 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

4 décembre 2020 10 h 02 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (55 690)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (23 557)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (23 454)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 287
  • 1 888
  • 59 733
  • 2 décembre 2020
Lorem elit. id Sed dictum eleifend in venenatis